logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Objectif pour Olivier Dussopt : dépasser le million d'apprentis

Marché de l'emploi | publié le : 23.05.2022 | Benjamin d'Alguerre

A peine arrivé et déjà un agenda bien chargé. En confiant les clés de l’hôtel du Châtelet, siège du ministère du Travail à Olivier Dussopt le 23 mai dernier, Elisabeth Borde, sa prédécesseure à ce poste et désormais Première ministre, lui apportait ses encouragements, ses meilleurs vœux de réussite et… l’ébauche d’une feuille de route avec des objectifs chiffrés ! Sur l’apprentissage, notamment, avec la consigne donnée de franchir le seuil symbolique du million d’apprentis après que leur nombre ait grimpé jusqu’à 730 000 lors du quinquennat écoulé. Sur le compte épargne-temps généralisé, aussi. Une promesse électorale d'Emmanuel Macron aussi, à mettre en œuvre au plus vite avant l’automne, date à laquelle Olivier Dussopt devra s’attaquer au gros morceau de ce second quinquennat d’Emmanuel Macron : une réforme des retraites qui doit voir l’âge de départ reculer progressivement à 64 ans d’ici 2027 et à 65 ans à l’horizon 2031. Un chantier qu’il entend mener « en dialogue et en concertation » avec les partenaires sociaux afin d’accoucher d’une réforme « juste et responsable ».

Et à plus long terme? Sur le bureau de celui qui a rappelé ses "origines ouvrières" lors de son intronisation s’accumulent déjà les grands dossiers à traiter. Outre les retraites, il est attendu sur une nouvelle réforme de l’assurance-chômage qui devrait permettre de moduler les allocations des demandeurs d’emploi en fonction de la conjoncture économique, la création d’un « dividende salarié » destiné à mieux partager la valeur dans les entreprises, la transformation de Pôle Emploi en France Travail, la réforme de l’orientation scolaire et professionnelle et peut-être aussi celle des lycées pro dont Emmanuel Macron avait souhaité rapprocher le fonctionnement de celui des centres de formation d’apprentis, notamment pour permettre à ces lycéens d’être rémunérés pendant leur cursus. Avec un objectif final : le plein emploi à l’horizon 2027 en dépit d’une guerre en Ukraine dont les experts prédisent déjà les conséquences fâcheuses sur le monde du travail français dans les mois à venir.

 

Auteur

  • Benjamin d'Alguerre