logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Le travail temporaire en phase de récupération (Work4)

Marché de l'emploi | publié le : 08.07.2021 | Gilmar Sequeira Martins

Une étude de Work4 confirme l’effondrement du marché du travail temporaire, consécutif aux confinements successifs survenus en 2020. L’étude rappelle que le chiffre d’affaires du secteur a enregistré un recul de 13,5 % sur l’année. En 2021 , le secteur ne devrait pas récupérer la totalité du terrain perdu. Les perspectives de croissance sont encore timides. L’enquête BMO (besoins de mains-d’oeuvre) publiée par Pôle emploi table sur des perspectives d’embauche globale en progression de 1 % seulement. Cette frilosité des entreprises devant une conjoncture encore indéchiffrable semble en tout cas bénéficier aux entreprises de travail temporaire. L’étude souligne en effet que les deux premiers enjeux des recruteurs sont en effet d’assurer le sourcing, y compris à distance, et la sécurisation des compétences des candidats.

L’étude note que ce secteur va poursuivre son recours au digital pour atteindre ses objectifs afin de mieux tirer parti des atouts des nouvelles technologies. Elle cite parmi les attentes du secteur l’automatisation du sourcing, le scoring des candidats mais aussi une productivité accrue et la possibilité de toucher un nombre accru de candidats. Enfin, la digitalisation pourrait réduire la tension existant sur certains postes en permettant de solliciter des candidats qui ne portent guère d’attention aux offres diffusées sur le marché. Surtout, la digitalisation permet d’optimiser les actions de recrutements et d’en mesurer plus précisément la performance grâce au suivi des données. L’ensemble de ces avantages devrait aussi assurer, in fine, une meilleure maîtrise des coûts.
 

Auteur

  • Gilmar Sequeira Martins