logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Le nombre d'allocataires indemnisés par l'assurance-chômage en net recul au deuxième trimestre

Marché de l'emploi | publié le : 25.11.2022 | Benjamin d'Alguerre

Le nombre d'allocataires indemnisés par l'assurance-chômage en net recul au deuxième trimestre

Le nombre d'allocataires indemnisés par l'assurance-chômage en net recul au deuxième trimestre.

Crédit photo OceanProd/Adobe Stock

Fin juin 2022, on recensait 2,3 millions d’allocataires de l’assurance-chômage. C’est ce qu’indique l’Unédic dans sa publication trimestrielle. Soit une baisse de 21% par rapport au mois de juin 2021, sous le double effet de la reprise de l’emploi post-pandémie et du durcissement des règles de l’assurance-chômage l’an dernier. À la même période, 6,1 millions de demandeurs d’emploi étaient inscrits à Pôle emploi (-8% en un an), dont 3 millions en catégorie A (-13% en un an).

En revanche, 345.000 personnes sont entrées dans le régime d’assurance-chômage au deuxième trimestre 2022. C’est 1% de plus que l’année précédente au même moment. Mais pour l’Unédic, ce n’est pas nécessairement le signe d’un recul de l’emploi. « Le nombre d’ouvertures de droits initiales est très saisonnier (avec un pic d’ouvertures de droits à la sortie des vacances d’été, au mois de septembre). En outre, l'introduction du rechargement des droits par la convention d'assurance-chômage du 14 mai 2014 a entraîné une baisse mécanique du nombre d'ouvertures de droits initiales, certains allocataires procédant désormais au rechargement d'un droit. »

À la fin du deuxième trimestre 2022, 52% des allocataires pris en charge travaillent une partie du mois tout en étant inscrits à Pôle emploi, une proportion en hausse par rapport à la même période en 2021 (+2,5 points). Le montant moyen de l’allocation mensuelle nette est de 982€ au deuxième trimestre 2022. Les allocataires qui travaillent et cumulent leur revenu avec une allocation (dans la limite de leur salaire perdu) touchent en moyenne 766€ et les allocataires ne travaillant pas du tout dans le mois perçoivent en moyenne 1.092. Les dépenses trimestrielles d’indemnisation s’élevaient à 7,7 milliards d’euros, en baisse de 22% par rapport au même trimestre l’an dernier.

Auteur

  • Benjamin d'Alguerre