logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

« La cohésion sociale est devenue un élément de la cohésion politique »

Marché de l'emploi | publié le : 24.01.2023 | Pascale Braun

Désigné par Ursula von der Leyen en septembre 2019, l’ancien ministre du Travail luxembourgeois exerce sa mission dans un contexte troublé. Le commissaire européen en charge de l’Emploi et des Droits sociaux espère préserver la cohésion sociale en Europe en dépit des crises successives de la Covid, de la guerre en Ukraine et de la flambée des prix de l’énergie.

Bio

Nommé commissaire de l’Union européenne à l’Emploi et aux Droits sociaux pour la période 2019-2024, Nicolas Schmit travaille de longue date à la construction européenne. Né en 1953 à Esch-sur-Alzette, commune sidérurgique luxembourgeoise frontalière de la Lorraine, il a obtenu un doctorat en sciences économiques à la faculté de droit d’Aix-en-Provence. Il intègre le ministère des Affaires étrangères et européennes luxembourgeois en 1983, puis devient conseiller de la représentation permanente du Luxembourg à Bruxelles. Il participe à ce titre aux travaux qui ont conduit au traité de Maastricht. Entré au gouvernement luxembourgeois en 2004 en tant que ministre délégué aux Affaires étrangères et à l’Immigration, ce membre du parti socialiste LSAP est devenu en 2013 ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire.

 

Quelle feuille de route Ursula von der Leyen, présidente de l’Union européenne, vous a-t-elle confiée lors de votre prise de fonction voici trois ans ?

Nicolas Schmit : Dès son discours d’investiture, la présidente a souhaité renforcer la dimension sociale de l’Europe. Ma mission consiste prioritairement à mettre en œuvre le socle européen des droits sociaux, à élaborer un instrument juridique garantissant un salaire minimum équitable aux travailleurs européens, à faire respecter la législation de l’Union européenne en examinant les moyens d’améliorer les conditions de travail des travailleurs des plateformes et à mettre en place une garantie européenne pour l’enfance face à la pauvreté.

Ce programme de travail assez étoffé se conjugue avec l’objectif de la transition vers une société à zéro émission en 2050. Le social fait partie intégrante de cette ambition : une transition énergétique soutenable s’accompagne nécessairement d’une politique d’accompagnement juste.

 

https://www.info-socialrh.fr/fonction-rh/marche-de-lemploi/la-cohesion-sociale-est-devenue-un-element-de-la-cohesion-politique-nicolas-schmit-commissaire-europeen-a-lemploi-et-aux-droits-sociaux-717717.php

Auteur

  • Pascale Braun