logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Ces offres d'emploi qui exigent un schéma vaccinal complet

Marché de l'emploi | publié le : 28.10.2021 | Gilmar Sequeira Martins

L’exigence de vaccination commence à apparaître dans les offres d’emploi et connaît une croissance très rapide, comme le montre une étude réalisée par Indeed. Alors que la demande de schéma vaccinal complet était quasiment inexistante en juillet, elle concernait déjà 1,1 % des offres fin septembre. La progression la plus marquée s’est produite durant le mois d’août et se situe sur un plateau depuis la mi-septembre. Bien que forte puisqu’elle a été multipliée par six en deux mois, la proportion d’offres concernées reste marginale mais elle pourrait impacter plus particulièrement certains secteurs. Partant du postulat que la pandémie due à la Covid n’est pas encore terminée et pourrait encore se poursuivre pour une durée indéterminée, les auteurs de l’étude indiquent que les réticences d’une partie de la population à se faire vacciner peut accélérer la dégradation de l’appariement entre l’offre et la demande, aggravant du même coup les difficultés de recrutement que rencontrent de nombreuses entreprises.

L’étude pointe deux séries de variations. D’abord géographiques. La présence d’offres exigeant la vaccination varie fortement selon les régions. C’est en Provence-Alpes-Côte d’Azur et en Corse que les employeurs sont les plus enclins à demander aux candidats d’être vaccinés. Les offres mentionnant explicitement ce critère représentent 1,7 % du total contre 1,1 % pour la moyenne nationale. L’étude y voit un reflet du poids relativement important dans ces régions des secteurs d’activité relevant des soins personnels, de l’hôtellerie, du tourisme, de la restauration ou des activités sportives. Elle note cependant qu’il ne peut s’agir de la seule variable d’explication et avance aussi que ces régions sont celles qui affichent les taux de vaccination « complète » les moins élevés de l’Hexagone. À l’autre extrémité du spectre se trouvent les Hauts-de-France et la Normandie, où les offres d’emploi exigeant des candidats qu’ils soient vaccinés ne représentent, respectivement, que 0,9 % et 0,8 % du total. L’Outre-mer fait figure de singularité statistique en cumulant un très faible taux de vaccination et une proportion très réduite d’offres d’emploi exigeant un schéma vaccinal complet.

La seconde série de variations concerne les secteurs d’activité et elle est encore plus forte. Les offres d’emploi pour les métiers qui s’exercent essentiellement, voire exclusivement, en « présentiel » sont celles qui affichent le plus d’exigence de vaccination. C’est le cas pour les activités sportives, les métiers de la santé, dont beaucoup sont soumis à l’obligation vaccinale, l’hôtellerie, le tourisme, la restauration, mais aussi les secteurs de la propreté et de la sécurité. Inversement, les métiers d’encadrement, ainsi que les secteurs de l’industrie ou de la construction figurent parmi ceux dont les offres d’emploi ne mentionnent quasiment jamais d’exigence vaccinale.

Auteur

  • Gilmar Sequeira Martins