logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

À Metz, Elisabeth Borne annonce la simplification de TransCo

Marché de l'emploi | publié le : 29.11.2021 | Laetitia Muller

Le 26 novembre 2021, Élisabeth Borne, ministre du Travail était en déplacement dans le Grand-Est pour sonner le lancement de la mobilisation générale pour l’emploi. Au programme : un séminaire au plus proche du terrain pour motiver les représentants de l’État, les élus locaux et les acteurs de l’emploi à travailler ensemble. La ministre a présenté une boîte à outils grâce à laquelle elle compte bien faire chuter le taux du chômage au plus bas et a annoncé son intention de simplifier le dispositif Transitions Collectives (TransCo).

Élisabeth Borne, ministre du Travail a lancé la mobilisation pour l’emploi dans le Grand-Est, au centre des congrès de Metz, le 26 novembre 2021. Elle a, pour l’occasion réuni en séminaire de travail les préfets, sous-préfets, élus locaux ainsi que les principaux acteurs de l’emploi (Pôle emploi, missions locales, Andrh …)

Objectif : relayer dans chaque région son instruction ministérielle du 25 octobre 2021 relative à la mobilisation nationale en faveur des tensions de recrutement (Ins. DGEFP/2021/217).

Dans son discours d’ouverture, la ministre a d’ailleurs rappelé l’objet de cette instruction et demandé aux sous-préfets d’identifier trois priorités locales en matière de recrutement, puis d’en assurer l’application et la coordination sur leur territoire, le tout avant fin décembre 2021.

Une boîte à outils pour parvenir au plein-emploi

Élisabeth Borne a ensuite détaillé la boîte à outils à la disposition des acteurs locaux, qui portent sur leurs épaules la lourde charge de faire se rejoindre offres et demandes d’emploi. La ministre du Travail appelle de ses vœux des taux de chômage proches du plein-emploi à l’horizon… du printemps 2022.

Dans la besace de la ministre, un volet est consacré à l’apprentissage avec la préparation opérationnelle à l’emploi individuel (POEI), ou collective (POEC), ainsi que les actions de formation préalable au recrutement (AFPR). Un autre volet est dédié aux aides à la mobilité, aux prestations de conseil en ressources humaines (PCRH) ou encore aux transitions collectives (Transco).

Vers une simplification des transitions collectives.

S’agissant de l’outil Transco, la ministre du Travail a demandé aux préfectures de recueillir les analyses des représentants des territoires (fédérations professionnelles, chambres consulaires, clubs d’entreprises …) pouvant contribuer à repérer les offres de recrutement formalisées ou à venir. Ces éléments serviront ensuite à alimenter les plateformes d’appui aux transitions collectives.

Élisabeth Borne a été interpellée sur l’évolution de ce dispositif. Lancé en janvier 2021, il peine en effet à décoller, en cause sa complexité. Sur ce point, la ministre, par la voix du sous-préfet de Metz (Moselle) Olivier Delcayrou, a assuré qu’elle travaillait à une simplification afin que Transco soit adapté au plus proche des besoins du terrain. Cinq plateformes Transco sont en cours de construction dans le Grand Est, région choisie par la ministre du Travail pour "sonner la mobilisation générale pour l’emploi en s’appuyant sur les remontées du terrain". Pour l’heure, et malgré la reprise épidémique, la ministre poursuit son tour de France pour apaiser les tensions de recrutement.

 

Auteur

  • Laetitia Muller