logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Les ETI et PME sous-équipées en outils RH (Empowill)

Digitale | publié le : 13.04.2021 | Gilmar Sequeira Martins

Les PME et les ETI sont toujours sous-équipées en outils RH, selon une enquête menée par la start-up Empowill entre le 15 février et le 15 mars auprès de 370 professionnels*. La moitié (51 %) des entreprises de moins de 500 salariés ne dispose toujours pas d’un système d’information RH (SIRH) d'après cette étude qui donne les raisons de cette carence. Près de la moitié (48 %) des PME et des ETI qui dispose d’un SIRH indique, en effet, ne pas en être satisfaite, essentiellement du fait de la complexité d’utilisation et de mise en place (75 %), du prix jugé trop élevé (60 %) ou du manque de personnalisation (50 %).

Une très large majorité des sondés (84 %) indique attendre d’un SIRH qu’il automatise les tâches administratives à faible valeur ajoutée. A contrario, 20 % seulement demandent des fonctionnalités avancées de conseil basées sur l’intelligence artificielle ou la data. À une large majorité (78 %), les professionnels interrogés estiment qu’il s’agit du principal frein à l’adoption de ces dispositifs, alors que les organisations de plus de 500 salariés ne sont que 48 % à partager cet avis. La deuxième difficulté mentionnée par les ETI et les PME est le service client et le support métier, cités par 75 % des sondés.

Alors que 90 % des entreprises de plus de 50 salariés sont équipées d’un outil de gestion de la paie, moins de la moitié (48 %) dispose d’un logiciel de gestion de la formation professionnelle. Un sondé sur cinq (20 %) indique, par ailleurs, que la crise a retardé ses projets de digitalisation des outils RH. Mais plus de la moitié des répondants (55 %) estime que la crise sanitaire ne modifiera pas la politique de digitalisation des outils RH.

* étude réalisée en ligne auprès de 78 % de professionnels des RH et 12 % de consultants ou d’experts, en poste dans des start-up, des PME et des ETI

Auteur

  • Gilmar Sequeira Martins