logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Laurent Pietraszewski ajoute la Santé au travail à son portefeuille de secrétaire d’Etat aux retraites

Acteurs RH Nominations | publié le : 27.07.2020 | Benjamin d'Alguerre

Crédit photo

Le « monsieur Retraites » du gouvernement Philippe conserve son poste. Laurent Pietraszewski a été reconduit le 26 juillet au poste de Secrétaire d’Etat aux retraites auquel s’ajoute désormais la question de la santé au travail. Un dossier sur lequel il planchait depuis mai 2020 lorsque Muriel Pénicaud, alors ministre du Travail, l’avait appelé pour travailler à ses côtés sur les protocoles de retour à l’activité dans les entreprises et sur les mesures de protection sanitaire des salariés à l’issue de la crise du coronavirus. 

Marcheur de la première heure (il a adhéré au mouvement d’Emmanuel Macron dès 2016), cet ancien responsable RH chez Auchan a été élu député de la 11e circonscription du Nord en 2017 sous l’étiquette LREM. Rapporteur du « projet de loi d’habilitation à prendre par ordonnances les mesures pour le renforcement du dialogue social » à l’Assemblée Nationale, il a apposé sa patte sur les ordonnances Macron-Pénicaud de décembre 2017, introduisant des nuances sur l’encadrement de la rupture conventionnelle collective, la désignation des délégués par les organisations syndicales ou la réforme de la pénibilité.

Membre de la commission des affaires sociales de l’Assemblée (dont la présidence lui échappera au profit de sa consœur calaisienne Brigitte Bourguignon, aujourd’hui ministre déléguée à l’Autonomie), il s’implique notamment sur les sujets de la réforme de l’assurance-chômage et des retraites. Sur ce dernier sujet, il est chargé, en tant que membre du Conseil d’orientation des retraites (COR) de coordonner les « ambassadeurs » de la communication sur la réforme. En décembre 2019, il est nommé secrétaires d’Etat aux Retraites dans le gouvernement Philippe en remplacement du Haut-commissaire Jean-Paul Delevoye rattrapé par ses affaires de conflits d’intérêt. De fait, il est au premier rang lorsqu’éclatent, en fin d’année 2019, les mouvements de grève contre la réforme des retraites jusqu’à sa suspension par l’exécutif au moment de la crise du Covid-19.

Alors que Jean Castex a annoncé un nouveau report de la réforme des retraites au 1er janvier 2021, le rôle de Laurent Pietraszewski sur le sujet reste incertain. En revanche, la question de la santé au travail est, elle, revenue au premier plan après la remise d’un rapport explosif de l’Igas sur les services de santé au travail début juin et l’ouverture d’une négociation sur le sujet par les partenaires sociaux dans la foulée.  

 

Auteur

  • Benjamin d'Alguerre