logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Florence Poivey, présidente de Worldskills France

Acteurs RH Nominations | publié le : 12.05.2022 | Benjamin d'Alguerre

Florence Poivey a été élue le 10 mai 2022 présidente de Worldskills France, l’association en charge de la préparation de l’équipe française des Olympiades des métiers, dont les dernières sélections se sont tenues du 13 au 15 janvier dernier en vue de sélectionner les meilleurs apprentis qui se mesureront à leurs homologues du monde entier à Shangai en octobre prochain.

Autodidacte, cette Franco-Suisse originaire de Lausanne se voit confier par son beau-père – le père de son mari d’alors, le politicien UDF Jacques Barrot – la direction, en 1988, d’Union Plastic, une PME ligérienne de douze personnes spécialisée dans la fabrication plastique à destination de l’industrie médicale où elle fait ses armes de gestionnaire d’entreprise. Adhérente à la fédération de la plasturgie, elle s’y voit chargée du dialogue social en 2010. Elle en prend la présidence deux ans plus tard, et intègre le Groupe des fédérations industrielles (GFI) présidé par Pierre Gattaz qui, l’année suivante, devient président du Medef et nomme Florence Poivey à la tête de la commission éducation-formation du mouvement patronal.

C’est à ce titre qu’elle prend la direction de la délégation patronale lors de la négociation sur la réforme de la formation professionnelle en 2013 qui donne corps à un CPF calculé en heures de formation et met en place, l’année suivante, une instance chargée de définir les politiques paritaires en matière d’emploi et de formation, et d’élaborer les listes des formations éligibles au compte personnel de formation : le Copanef ou Comité paritaire national interprofessionnel de l’emploi et de la formation. Elle en sera la première vice-présidente (en alternance avec la CFDT) puis la présidente selon la règle de la présidence tournante des organismes paritaires.

Négociatrice patronale, elle enchaîne en 2014 sur la négociation du CPA (compte personnel d’activité qui devait agglomérer CPF, compte pénibilité et compte d’engagement citoyen) puis, en 2017 sur une nouvelle réforme de la formation professionnelle qui accouchera – péniblement – d’un projet d’accord a minima que le Gouvernement écartera pour reprendre la main. Elle quitte les instances dirigeantes du Medef à l’arrivée de Geoffroy Roux de Bézieux, mais se voit missionnée en 2019 par Muriel Pénicaud sur l’initiative "La France, une chance". La même année, elle est élue présidente de la Fondation du Cnam.

Auteur

  • Benjamin d'Alguerre