logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Jean-Paul Charlez

Liaisons Sociales Magazine | Associations | publié le : 03.12.2014 | Stéphane Béchaux

Image

Crédit photo D.R

Le DRH d'Etam nouveau président de l'Association nationale des directeurs des ressources humaines.

Seul candidat, Jean-Paul Charlez sait déjà qu’il succédera, le 9 décembre, à Jean-Christophe Sciberras à la tête de l’Association nationale des directeurs des ressources humaines (ANDRH). Un poste que le DRH de Solvay, après deux mandats, ne peut con­ser­ver. Si le passage de relais s’annonce serein, la maison va néanmoins changer de culture.

Agé de 64 ans, le futur président est en effet un homme du tertiaire, tout comme le reste du bureau national. DGRH du groupe Etam depuis huit ans, il a auparavant œuvré chez Nouvelles Frontières et à la Société générale. Un parcours de trente ans dans les RH, qu’il revendique : « DRH, c’est un métier. On ne peut pas piloter une stratégie sociale sans connaître la technique et les contraintes. »

Diplômé de Sciences po Paris, titulaire d’une maîtrise en droit public, l’homme se décrit en « chaud partisan » du dialogue social. « Je ne crois pas à la démocratie directe. Les représentants du personnel sont une ­filière d’information aussi opérante que la hiérarchie », affirme-t-il.

Président de la commission sociale de la Fédération des enseignes de l’habillement, il a signé une douzaine d’accords depuis 2010, notamment sur le temps partiel. Ce qui n’en fait pas pour autant un ­interlocuteur docile. « L’ANDRH n’est ni une branche du Medef ni liée à tel ou tel syndicat réformiste », insiste l’intéressé, qui entend porter haut et fort la parole des DRH dans le débat public. Pour dénoncer, par exemple, l’extrême complexité des comptes pénibilité et formation. Ou exprimer des doutes sur la possible présence syndicale dans les TPE.

Auteur

  • Stéphane Béchaux