logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Un tiers des salariés sont inquiets pour l’état de santé psychologique... de leur manager

Santé au travail | publié le : 16.12.2020 | Nathalie Tran

Crédit photo

La détresse psychologique des salariés n’a jamais été aussi élevée depuis le début de la crise, selon le 5e baromètre OpinionWay, réalisé pour le compte du cabinet Empreinte Humaine*. Elle touche aujourd’hui un salarié sur deux (50%, soit +1 point par rapport au mois de septembre) dont 20% à un stade élevé (+2 points). Les plus touchés sont les moins de 29 ans, toutes catégories confondues, dont 70% se disent en situation de détresse psychologique (+ 3 points depuis octobre). Les jeunes ressentent plus fortement l‘effet du confinement, l’insécurité économique et l’isolement social. En perte de repères et en quête de sens, beaucoup se questionnent, par ailleurs, sur la viabilité de leur premier choix d’orientation professionnelle. Ce sont ensuite les femmes les plus sujettes à la détresse psychologique (58%), suivies des managers (56%). Fait nouveau : si ces derniers ont toujours été particulièrement fragilisés depuis le début de la crise, la dégradation de leur santé mentale est désormais visible et pourrait avoir un impact sur l’ensemble de l’équipe. Plus d’un tiers des salariés (35%) se disent, en effet, inquiets pour l’état psychologique de leur supérieur. Le télétravail à haute dose n’est pas sans effet sur l’état de santé mentale de ceux qui le pratiquent. L’étude montre que 51% des salariés en télétravail sont en détresse psychologique, contre 48% pour ceux travaillant uniquement sur site. Ce n’est pas un hasard si l’engouement pour le 100% télétravail diminue fortement : 55% des personnes interrogées disent vouloir continuer ce mode de télétravail, soit -14 points depuis le dernier baromètre. Mais alors que le mal-être psychologique progresse depuis mars dernier, l’action des entreprises ne cesse de diminuer (- 8 points). Seuls 31% des répondants trouvent que les directions démontrent leur engagement pour la santé psychologique (-1%).

*Etude menée du 2 au 9 décembre 2020 auprès d'un échantillon représentatif de 2.009 salariés constitué selon la métode des quotas.

 

 

 

 

Auteur

  • Nathalie Tran