logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Mode d'emploi pour la vaccination des actifs prioritaires

Santé au travail | publié le : 23.04.2021 | Benjamin d'Alguerre

La campagne de vaccination pour environ 400.000 travailleurs de plus de 55 ans appartenant à des secteurs professionnels considérés comme prioritaires* a débuté samedi 24 avril. Durant deux semaines, les candidats à la vaccination (essentiellement à l’AstraZeneca) pourront se présenter dans les centres sélectionnés par les Agences régionales de santé (ARS) pour y recevoir une première injection.

La liste des centres, indique le ministère du Travail, est disponible sur les sites Internet de chaque ARS, mais il est aussi possible de prendre rendez-vous sur les sites Doctolib et Keldoc. Les services de santé au travail, les médecins et les infirmières de ville, continuent aussi à pouvoir vacciner les professionnels concernés.

Pour prouver sa condition de public prioritaire, plusieurs types de documents pourront être demandés :

  • Pour les travailleurs indépendants (comme les chauffeurs de taxi), une déclaration sur l’honneur (dont le modèle est téléchargeable sur le site du ministère du Travail) ou la carte professionnelle ;
  • Pour les salariés, un bulletin de salaire ou une déclaration sur l’honneur.

Le ministère rappelle d’ailleurs que les employeurs sont invités à faciliter les démarches de vaccination de ces salariés prioritaires sur le temps de travail.

 

Professionnels concernés

Conducteurs de véhicule 

-          Conducteurs de bus, de ferry et de navette fluviale 

-          Conducteurs et livreurs sur courte distance

-          Conducteurs routiers

 

Chauffeurs Taxi

Chauffeurs VTC

 

Contrôleurs des transports publics

 

Agents d’entretien

-          Agents de nettoyage

-          Agents de ramassage de déchets

-          Agents de centre de tri des déchets

 

Agents de gardiennage et de sécurité

 

Commerces d’alimentation

-          Caissières

-          Employés de libre-service

-          Vendeurs de produits alimentaires dont bouchers, charcutiers, traiteurs, boulangers, pâtissiers (chefs d’entreprise inclus)

 

Professionnels des pompes funèbres

 

Ouvriers non qualifiés de l’industrie agroalimentaire

-          Salariés des abattoirs

-          Salariés des entreprises de transformation des viandes

 

Auteur

  • Benjamin d'Alguerre