logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

« Il est de notre devoir de proposer le vaccin contre la Covid-19 à nos collaborateurs » (Veolia)

Santé au travail | publié le : 20.01.2021 | Lys Zohin

Le DRH de Veolia, Jean-Marie Lambert, se félicite de la volonté du Gouvernement d'impliquer les entreprises dans la lutte anti-Covid-19.  

Le groupe Veolia est-il prêt à vacciner ses collaborateurs ?

Jean-Marie Lambert : Oui ! Dès le début de la crise sanitaire, nous avons proposé un test à nos 50.000 collaborateurs en France. Les quatre cinquièmes l'ont fait à plusieurs reprises depuis mars, de même qu'avant et après les fêtes de fin d'année. Nous sommes très attachés à la prévention, la sécurité et la santé et nous sommes organisés pour, avec un service de prévention et sécurité. En outre, notre fondation suit particulièrement les questions de santé publique. Nous considérons qu'il est de notre devoir de proposer la vaccination à nos collaborateurs. D'autant que certains peuvent, dans leurs fonctions – collecte de déchets ou gestion de l'eau – être potentiellement en contact avec le virus. Enfin, nous sommes satisfaits de l'inflexion du ministère du Travail sur ce sujet, puisqu'en mai dernier, les entreprises avaient eu interdiction de pratiquer des tests de dépistage.

Comment allez-vous faire, concrètement ?

J-M. L. : Nous avons noué un partenariat avec un laboratoire, qui commandera les doses et dont le personnel – infirmiers, aides-soignants et médecins – pourra se déplacer sur les lieux de travail. Ou bien les salariés iront au laboratoire. Sur leurs heures de travail, les volontaires pourront se faire vacciner. Et bien sûr, nous ne tiendrons pas de fichier. En revanche, notre partenaire devra le faire, ne serait-ce que pour administrer la deuxième dose. Nous demanderons des statistiques, afin de vérifier que nous contenons bien les clusters d'entreprises en matière de contamination. Nous souhaitons, en fonction des priorités de l'État, effectuer la vaccination le plus vite possible. Nous avons par ailleurs le soutien total des délégués syndicaux centraux dans l'entreprise, avec qui nous discutons chaque semaine de la crise sanitaire. Nous étendrons également la vaccination à nos effectifs à l'étranger lorsque cela sera possible. 

L'entreprise est-elle le bon lieu pour la vaccination ?

J-M. L. : Comme les écoles, l'entreprise est un moyen idéal pour toucher, au plus près de là où elles sont, un maximum de personnes. Je crois en outre qu'il y aura un effet d'entraînement. La conscientisation est de plus en plus forte. D'ailleurs, nous proposons chaque année le vaccin anti-grippe et nous avons noté une augmentation des volontaires en 2019.

 


 


 

 

 

Auteur

  • Lys Zohin