logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Après un an de crise Covid, la santé mentale des salariés s’est nettement dégradée (Empreinte Humaine)

RPS | publié le : 23.03.2021 | Lys Zohin

Un an après le début de la crise sanitaire, la santé mentale des salariés s’est nettement – et durablement – dégradée. C’est ce qui ressort de l’étude réalisée par OpinionWay, du 1 au 12 mars 2021, auprès d’un échantillon de 2.004 salariés, pour la sixième vague du baromètre de la santé psychologique des salariés d’Empreinte Humaine. Selon ce cabinet spécialisé en prévention des risques psychosociaux et en qualité de vie au travail, non seulement le niveau de détresse psychologique des salariés reste élevé, à 45 %  – même s’il est inférieur de 5 points par rapport à la précédente prise de pouls, en décembre 2020 – mais le taux de dépression nécessitant un accompagnement chez les salariés explose : il passe, ces dernières semaines, de 21 % à 36 %. En outre, la détresse psychologique serait de plus en plus visible, puisque 63 % des salariés déclarent qu’ils voient tous les jours davantage de personnes en souffrance psychologique autour d’eux. Parmi les profils plus touchés, on trouve les moins de 29 ans, qui sont, à 62% , en situation de détresse psychologique (dont 39 % en risque de dépression). De même, près de la moitié (49 %) des télétravailleurs est également en situation de détresse psychologique et enfin, 53 % des femmes le sont aussi… Sans oublier les managers : ils sont 48 % (contre 44 % des non-managers) à se sentir mal. Et d’ailleurs, fait aggravant pour les managers, « 60 % d’entre eux ne se permettent pas de parler de leurs difficultés avant de traiter celles de leurs collaborateurs, précise Empreinte Humaine, et quatre sur dix se sentent isolés en tant que manager ». Conséquence de toutes ces situations, « 70 % des salariés considèrent que l’entreprise pourrait faire plus pour protéger la santé psychologique de ses salariés et que le Gouvernement devrait davantage aider les entreprises à protéger psychologiquement leurs salariés », souligne le cabinet spécialisé, qui espère que la prochaine loi Santé au travail, en cours de débat actuellement, permettra de trouver des solutions à ces enjeux.  

 
 

Auteur

  • Lys Zohin