logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Virgin Atlantic va permettre aux navigants de montrer leurs tatouages

Conditions de travail | publié le : 31.05.2022 | Lys Zohin

Virgin Atlantic Airbus A330 airplane London Heathrow airport

Alors que les compagnies aériennes ont du mal à recruter, au point que certaines ont dû récemment annuler certains vols, la compagnie de Sir Richard Branson, Virgin Atlantic, a annoncé, dans le cadre de sa campagne sur "la personnalité"» des personnels navigants, de permettre que les tatouages sur les bras, apparemment très populaires dans l'aérien, soient visibles lors des vols. Auparavant, les personnels navigants devaient porter des manches longues pendant leur travail pour éviter de les montrer, alors que l'uniforme standard de Virgin Atlantic comporte des manches courtes. C'est la première compagnie aérienne britannique à prendre cette initiative. Cela dit, les tatouages sur le visage et le cou restent bannis, même si la compagnie envisage de revoir cette interdiction à l'avenir. De même, les tatouages sur lesquels figureraient des grossièretés et des injures ou ceux considérés "culturellement inappropriés", autrement dit, mettant en avant la nudité, la violence, la drogue, l'alcool et tous ceux ayant à voir avec la culture des prisons, restent interdits. Estelle Hollingsworth, responsable des affaires publiques pour la compagnie, explique dans la presse que ces assouplissements sont "en harmonie avec notre ambition de mettre en avant l'individualité et de favoriser l'intégration" des personnels navigants."Chez Virgin Atlantic, nous voulons que chacun et chacune soit lui-même et elle-même et connaisse un sentiment d'appartenance. Ceux et celles qui choisissent d'exprimer leur personnalité avec des tatouages doivent pouvoir les montrer." Virgin Atlantic a été l'une des premières compagnies aériennes à assouplir les règles concernant le maquillage (obligatoire dans nombre de compagnies) en 2019, de même qu'elle avait permis aux hôtesses de porter des pantalons.

Auteur

  • Lys Zohin