logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Un Français sur trois refuse de porter un masque au bureau

ISRH | Conditions de travail | publié le : 07.05.2020 | Nathalie Tran

Crédit photo

La grande majorité des Français (79 %) se déclare inquiète à l’idée de retourner au travail, selon le dernier sondage réalisé par Deskeo1. Si 22 % des personnes interrogées attendent avec impatience d’en finir avec le travail à distance, la plupart d’entre elles (78 %) préfèreraient continuer à télétravailler pendant la phase de déconfinement et 48 % aimeraient rester en home office jusqu’à ce que la situation soit totalement sous contrôle. Seuls 9 % des professionnels sondés profiteront du 11 mai pour reprendre le chemin du bureau, tandis que 11 % envisagent de retourner au travail à partir du 18 mai et 15 % à partir du 25 mai. Reprendre les transports en commun est source d’inquiétude : 68 % des Français ne savent pas encore comment ils vont se déplacer mais 18% viendront au bureau seul, que ce soit à pied, à vélo ou en véhicule motorisé.

Concernant le port de masques, 25% des sondés s’y conformeront toute la journée contre 34 % qui ne le porteront qu’en présence d’autre personnes. Néanmoins, près d’un Français sur trois (31 %) refusera de porter un masque au bureau. S’agissant des réunions, si 21 % des personnes interrogées déclarent qu’elles n’y assisteront pas, la grande majorité (79 %) acceptera de se réunir sous certaines conditions : 26 % si la distanciation sociale de 1,5 mètre est respectée, 36 % si toutes les personnes portent un masque et 5 % si un contrôle a été effectué sur les participants.

(1) Enquête auprès de 2 856 professionnels répartis sur l’ensemble du territoire français, effectuée en ligne, selon la méthode des quotas, du 1er au 5 mai 2020.

Auteur

  • Nathalie Tran