logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Pour la moitié des salariés, le travail distant risque de provoquer un désengagement (Julhiet Sterwen)

Télétravail | publié le : 18.02.2021 | Lys Zohin

Le cabinet de conseil Julhiet Sterwen a travaillé avec l'Ifop pour mesurer comment les collaborateurs et les managers des entreprises perçoivent l'évolution de leur expérience collaborateur dans le contexte actuel.

Son Baromètre Digital fait ressortir que face à la transformation numérique accélérée, 55% des salariés pensent que le travail distant risque de provoquer un désengagement croissant vis-à-vis de l'entreprise. Deux risques de désengagement cohabitent, selon le Baromètre : les décrocheurs, dont le désengagement préexistait mais s'est renforcé face aux obstacles rencontrés, et les surengagés d'un temps qui ont pu, sur la durée, souffrir de frustrations face à l'absence de reconnaissance de l'effort consenti. Ces derniers tendent à se désengager progressivement – comme trois managers sur cinq l'observent déjà, précise le cabinet. En outre, note-t-il, le Baromètre permet d'observer que les répondants ont surmonté la complexité de la situation liée au confinement grâce au déploiement de leurs qualités personnelles telles que leur sens de l'adaptation, de l'engagement et de l'autonomie. Par ailleurs, les résultats 2020 illustrent un clivage entre deux types de managers, clivage qui se fait de plus en plus sentir sur ces trois dernières années. Ainsi, une partie de la population managériale se trouve dans l'obligation d'opérer un lâcher-prise sur ce qui a longtemps été sa raison d'être, alors que l'autre partie se sent à l'aise et s'inscrit déjà dans la dynamique hybride renforcée par les atouts du digital. De fait, le Baromètre met en lumière le fait que 77% des managers pensent que, grâce au digital, ils peuvent rendre leurs collaborateurs plus autonomes – et, en même temps, ils estiment qu'il génère un sentiment de perte de contrôle de plus en plus fort.... Cette année, ils sont d'ailleurs 53% à estimer avoir moins d'influence et d'impact sur leurs collaborateurs. Et seuls 55% des managers pensent que le digital les mène vers une posture de manager coach, soit une baisse de 7 points par rapport au précédent baromètre.

Auteur

  • Lys Zohin