logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Pour 54 % des cadres, l'impact du télétravail est plutôt positif pour le bien-être personnel (Securex)

Télétravail | publié le : 04.06.2021 | Lys Zohin

Selon une étude menée du 20 au 23 avril par Securex, spécialiste de la gestion des ressources humaines, de la gestion de paie et de la prévention, en partenariat avec l'IFOP, auprès d’un échantillon de 1.006 cadres français en activité, 54 % des cadres interrogés considèrent l'impact du télétravail plutôt positif pour leur bien-être personnel, tandis qu'un tiers le jugent plutôt négatif. En avril 2021, 76 % des cadres déclarent être en télétravail au moins une fois par semaine contre 79 % en 2020. En outre, cette fréquence hebdomadaire grimpe dans des catégories de cadres dont la nature du travail permet davantage d'autonomie : les ingénieurs et cadres techniques d’entreprises (84 %), les cadres occupant une fonction de finance ou comptabilité (85 %), d'ingénierie ou R&D (82 %) ainsi que de marketing ou communication (87 %). Mais, seuls 29 % des cadres déclarent être en télétravail à plein temps, alors qu'ils étaient plus de la moitié (53 %) à faire ce constat en avril 2020. En parallèle, concernant l'état d'esprit, 42 % des cadres concernés estiment que l'impact du télétravail est plutôt positif (-2 points par rapport à la précédente enquête), contre 38 % estimant qu'il est plutôt négatif (+8 points). Cependant, les avis négatifs l'emportent concernant l'impact du télétravail sur la motivation et surtout sur les relations professionnelles, et notamment un an après la mise en place de ce mode de travail : si 36 % des cadres concernés estiment que l'impact du télétravail est plutôt positif sur leur motivation (+2 points), 38 % affirment en parallèle qu'il est plutôt négatif (+4 points en un an). Par ailleurs, une majorité de sondés concernés (54 %, +13 points en un an) considère désormais que le télétravail a plutôt un impact négatif sur leurs relations professionnelles, contre seulement 21 % qui soulignent son impact positif (- 6 points) et 25 % son absence d'impact (-7 points). Plus précisément, l'impact positif de ces différentes dimensions est davantage mis en avant par les femmes, les moins de 35 ans et les interviewés évoluant dans le secteur BTP-Construction.

 

Auteur

  • Lys Zohin