logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Les salariés ont pris goût au télétravail

ISRH | Télétravail | publié le : 06.05.2020 | Nathalie Tran

Crédit photo

Une étude menée, entre le 15 et le 20 avril 2020, par le Comptoir de la nouvelle entreprise de Malakoff Humanis indique que 73 % des télétravailleurs (88 % des habitués et 58 % des nouveaux télétravailleurs) souhaitent demander cette pratique après le confinement, de manière régulière (pour 32 %) ou ponctuelle (41 %). Dans cette période de réclusion, la perception du télétravail reste globalement positive avec une note moyenne de 7,9/10 (au lieu de 9/10 fin 2019). Cette note de satisfaction a toutefois légèrement baissé par rapport à 2019 : 8,3/10 pour les personnes habituées au télétravail (9/10 en 2019), et 7,6/10 pour les nouveaux télétravailleurs. Les personnes interrogées apprécient notamment la souplesse et la flexibilité apportées par ce mode de travail (71 %).  Cependant, si elles ont des contacts fréquents (au moins une fois par jour) avec leurs collègues (61 %) et avec leur manager (43 %), elles ressentent une dégradation de la qualité du lien social (pour 39 % d’entre elles), qu’elles estiment difficile à maintenir malgré les outils digitaux.

Par ailleurs, 33 % d’entre elles jugent que ce contexte particulier a un impact négatif sur leur charge de travail, et 30 % sur leur motivation. Le télétravail en confinement est toujours majoritairement exercé par des hommes (56 %), même si la proportion hommes/femmes a diminué (62 %, contre 38 % en 2019). Ces dernières sont davantage représentées (52 %) chez les nouveaux télétravailleurs. 92 % des personnes travaillant à distance (92%) exercent leur activité depuis leur résidence principale (dont 54 % dans une maison et 46 % dans un appartement). Et près de la moitié des salariés (46 %) vivent en couple avec enfant(s). Ils travaillent majoritairement dans le secteur des services (45 %), et dans une entreprise de plus de 250 personnes (65 %).

Auteur

  • Nathalie Tran