logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Le retour sur le lieu de travail possible depuis le 7 janvier

Télétravail | publié le : 07.01.2021 | Benjamin d'Alguerre

Crédit photo

Comme l’avait annoncé Élisabeth Borne aux partenaires sociaux le 4 janvier dernier, le sujet du retour progressif des télétravailleurs sur leur lieu de travail a été traité dans le protocole sanitaire d’entreprise, publié le 6 janvier par le ministère du Travail. À compter du jeudi 7 janvier, les salariés ont la possibilité de revenir sur leur lieu de travail. Mais selon des conditions strictes : un jour par semaine seulement dans un premier temps, uniquement pour les salariés qui en expriment le besoin et avec accord obligatoire de l’employeur en fonction de la situation sanitaire de l’entreprise. Mais pas seulement : l’entreprise peut choisir de refuser ce retour si elle a « de bonnes raisons » de le faire, par exemple si le nombre de salariés souhaitant revenir sur leur lieu de travail n’est pas suffisamment important pour justifier la réouverture de locaux fermés. Hors de ces conditions, le 100% télétravail (ou le chômage partiel si l’entreprise est fermée administrativement ou ne peut pas maintenir l’activité) reste la règle.

Objectif de ce nouveau protocole sanitaire ? Reconstituer les collectifs de travail bouleversés par les deux confinements et autres séquences de couvre-feu, et lutter contre l’isolement social ressenti par les salariés. Même si seuls 12% d’entre eux s’étaient retrouvés en situation de télétravail à temps plein au mois de novembre (soit moitié moins que lors du précédent confinement), une enquête de la Dares publiée en décembre révélait que plus de la moitié des salariés contraints au télétravail le vivaient mal. En fonction de l’évolution de la pandémie – et sauf à imaginer la possibilité d’un nouveau confinement – le protocole devrait se voir à nouveau assoupli à compter du 20 janvier. À cette date, un retour plus massif des travailleurs sur site pourrait être envisagé, mais dans des conditions qu’il appartient au dialogue social d’entreprise de déterminer, et selon les modalités de l’ANI Télétravail de fin novembre. Notamment pour la détermination des postes « télétravaillables » qui est du ressort conjoint des IRP et des DRH.

 

Auteur

  • Benjamin d'Alguerre