logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Le gouvernement japonais veut inciter les salariés à sortir de Tokyo

Télétravail | publié le : 03.05.2021 | Lys Zohin

Le gouvernement japonais cherche à encourager les salariés à se relocaliser dans des régions moins peuplées que Tokyo, tout en continuant de travailler pour une entreprise basée dans la capitale, grâce la généralisation du télétravail. « Jusqu'à présent, la nécessité de changer d'emploi pour partir s'installer en dehors de Tokyo a été le principal frein à la relocalisation. Le télétravail va pouvoir permettre d'accélérer le mouvement », a noté Hiroya Masuda, le PDG de Japan Post Holdings Co., qui dirige un groupe de réflexion auprès du gouvernement. Le Japon rural cherche depuis longtemps à attirer des citadins, mais la culture d'entreprise, très traditionnelle, n'avait pas, jusqu'à présent, permis aux initiatives de rencontrer le succès attendu. Une étude privée, menée en avril dernier auprès de jeunes salariés, montrait cependant qu'un tiers d'entre eux – une augmentation de 14 points sur le précédent sondage, en 2020 – exprimaient le désir de trouver un emploi en zone rurale, ne serait-ce que pour échapper aux loyers exorbitants à Tokyo. En outre, une autre étude, menée en décembre dernier par les autorités, montrait que 46 % des répondants étaient intéressés par une relocalisation en dehors de Tokyo, mais citaient des problèmes d'emploi et de salaires comme barrières. Enfin, l'intérêt pour des villes moyennes s'est accrû du fait de l'augmentation de la contagion à la Covid-19 dans les métropoles. Les autorités ont constaté, depuis huit mois, que les sorties de Tokyo dépassaient les arrivées. Le gouvernement veut donc profiter de cette tendance pour désengorger la capitale. Pour accélérer le mouvement, le gouvernement a mis sur pied un programme de subventions, doté d'un montant équivalant à 800 millions d'euros pour les municipalités. Ces dernières pourront utiliser les fonds pour aider les entreprises à mettre en place des bureaux satellites. Le gouvernement a aussi l'intention de lancer un portail unique pour permettre aux villes moyennes, aux entreprises et aux salariés, de communiquer. En outre, il réfléchit à des avantages fiscaux sur l'année en cours pour les entreprises qui adoptent le télétravail dans ces conditions.

Auteur

  • Lys Zohin