logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

70 % des cadres envisagent de partir vivre au vert si le télétravail le permet

ISRH | Télétravail | publié le : 15.06.2020 | Nathalie Tran

Durant la crise sanitaire, 63 % des cadres se sont interrogés sur leur rythme de travail.

Crédit photo Darren Baker/Adobe Stock

Une enquête de Cadremploi, réalisée du 5 au 8 juin auprès de 1 130 personnes, met en lumière une forte envie de s’installer au vert chez une grande majorité (68 %) des cadres interrogés. La période de confinement a été propice à la réflexion et aux remises en question : 63 % des cadres se sont interrogés sur leur rythme de travail et 58 % sur leur équilibre vie professionnelle-vie personnelle. Près d’un sur deux a même entamé une réflexion sur son lieu de résidence et 69 % des sondés seraient prêts à s’installer dans une autre région. La campagne et les petites villes font notamment rêver, respectivement, 36 % et 29 % des cadres. Principales motivations : la recherche d’une meilleure qualité de vie (84 %), réduire les temps de transport (70 %), s’éloigner de la pollution (66 %), le prix de l’immobilier dans les grandes métropoles (64 %), pouvoir avoir un extérieur (58 %) et un logement plus grand (53 %). Le home office, que bon nombre de cadres ont expérimenté depuis le début de la crise sanitaire, apparaît comme la clé de ces mobilités puisque 90 % des personnes interrogées seraient prêtes à s’éloigner de leur lieu de travail si leur entreprise autorisait plusieurs jours de télétravail par semaine. Pour vivre leur vie au vert, 43 % des cadres seraient disposés à s’éloigner du domicile familial plusieurs jours par semaine si cela était nécessaire pour l’activité professionnelle. Mais là encore, le télétravail serait une condition sine qua non, 70 % des cadres acceptant cette concession uniquement avec un rythme de plus de trois jours de fonctionnement à distance.

Auteur

  • Nathalie Tran