logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

3,7 jours ont été télétravaillés en moyenne lors de la première semaine de reconfinement

Télétravail | publié le : 12.11.2020 | Benjamin d'Alguerre

Crédit photo

45% des travailleurs qui ont pu travailler à distance pendant la première semaine de reconfinement (du 2 au 8 novembre) l’ont fait, dont 23% à temps complet, révèle une étude de Harris Interactive réalisée pour le ministère du Travail auprès de plus de 2.000 personnes. La consigne donnée par le Gouvernement aux entreprises du télétravail « cinq jours sur cinq » pour les postes qui le pouvaient a été suivie : sur les salariés pouvant télétravailler, 70% affirment avoir pu le faire au moins une journée dans la semaine et 49% ont exclusivement travaillé à distance.

En moyenne, 3,7 jours sur cinq ont été télétravaillés, « contre 2,7 lors du précédent confinement », affirme le ministère du Travail. D’ailleurs, 60% des actifs connaissent le principe du télétravail et 85% le trouvent justifié en période de crise sanitaire.

Parmi ceux dont le poste est télétravaillable, 15% disent avoir été interdits de travail à distance par leur employeur et 27% ont dû revenir « de temps en temps » dans les locaux de l’entreprise sur demande du management. Mais 58% de ceux qui sont restés en télétravail « cinq jours sur cinq » auraient souhaité revenir au moins une journée dans l’entreprise pour le maintien du lien social. 30% reconnaissent d’ailleurs qu’un télétravail total serait anxiogène.

Alors que les partenaires sociaux se préparent à la troisième séance de négociation sur le télétravail du 17 septembre, au cours de laquelle sera notamment débattue la question de savoir qui des directions ou des IRP est compétent pour désigner les postes « télétravaillables » des autres, les salariés se sont emparés de la question : 36% estiment que leur métier est réalisable à distance, 39% qu’il est incompatible avec le télétravail et 25% qu’il pourrait l’être à condition d’aménagements.

Auteur

  • Benjamin d'Alguerre