S'abonner
Se connecter
Menu

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

PSA dévoile son plan de marche pour l’après-Covid

Conditions de travail | publié le : 07.05.2020 | Gilmar Sequeira Martins

Crédit photo

Le groupe PSA embraye sur l’après-Covid avec la présentation, le 6 mai, de son projet de transformation. Xavier Chéreau, vice-président RH et transformation, a indiqué qu’il serait basé sur trois leviers d’accélération. Les opportunités technologiques de la digitalisation et des outils de travail à distance collaboratifs déjà en place, « qui continuent de se développer et modifient nos façons de travailler », formeront le premier levier ; les enseignements issus de l’expérimentation du travail à distance, avant la crise et pendant la crise avec l’utilisation généralisée du télétravail, qui a été un « test à grande échelle », constitueront le deuxième ; enfin, le troisième sera « le changement de paradigme post-crise avec le besoin renforcé de donner du sens aux actions [du groupe] en consommant de façon encore plus responsable l’énergie, les ressources et le temps ». Xavier Chéreau a aussi indiqué que la présence physique des salariés serait réduite à « une journée à une journée et demie par semaine, en moyenne », dans « des espaces collaboratifs repensés », et qu’elle « [renforcerait] les interactions à valeur ajoutée et la recherche d’énergie collective ». Élaboré en « coconstruction avec les partenaires sociaux », ce projet doit, selon le responsable du constructeur automobile, assurer aussi un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle : « Il permettra aux salariés du groupe d’élargir leurs choix de lieu de vie avec une plus grande liberté de mobilité individuelle. »

Le plan se déroulera en trois phases. À partir du 11 mai, « la priorité [sera] donnée à la protection des salariés avec le maintien du travail à distance en référence, et la possibilité de se rendre en nombre limité sur les sites du groupe dans le respect du protocole de mesures sanitaires renforcées pour les activités non directement liées à la production ». Le responsable du groupe ajoute que « dans ce contexte, les projets de regroupement d’activités pourront être accélérés ». À partir de juin commencera un processus de « coconstruction ». Il devrait notamment conduire à une « définition de nouveaux espaces (lieux de rencontre, de création, d’apprentissage, d’événements, plus flexibles et plus collaboratifs) » ainsi qu’à « l’identification des besoins complémentaires en outils numériques (renforcement de l’usage de la vidéo, des outils d’animation d’équipes à distance, de réservation des espaces sur site…) », à l’évolution des modes de management et à des « formations associées à ces nouvelles façons de travailler ». C’est durant l’été que seront mis en œuvre les nouveaux modes de travail et aménagés de nouveaux espaces de travail collaboratif sur les sites pilotes de Poissy (centre d’expertise), Vélizy, Carrières et Sochaux.

Auteur

  • Gilmar Sequeira Martins