logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Risque dépendance : 91 % des entreprises ne couvrent pas leurs salariés

Entreprise & Carrières | Protection Sociale | publié le : 18.05.2015 | Virginie Leblanc

Image

Alors que la dépendance devient un enjeu de société majeur, à peine une entreprise sur dix propose à ses salariés des garanties couvrant ce risque selon une étude publiée par le cabinet de conseil Mercer.  

Une écrasante majorité des entreprises (91%) ne proposent pas de couverture dépendance à leurs salariés selon une étude publiée par Mercer le 13 mai, et menée auprès de 80 entreprises représentant 200 000 salariés. Pourtant, la dépendance devient un réel enjeu dans les entreprises : près de la moitié des aidants sont aujourd’hui des salariés, soit 4 millions de personnes.

Sujet mal connu. Selon l’enquête, le sujet est mal connu par les employeurs qui estiment en moyenne à 6/20 leur niveau de connaissance sur ces produits d’assurance. Mais le principal frein au déploiement des régimes dépendance reste le budget, cité dans 90 % des cas. Selon Mercer, cela explique que « pour plus de la moitié des entreprises du panel, la prise en charge de la dépendance reste un projet à plus ou moins long terme ».

Flou budgétaire. De plus, souligne l’étude, 60% des entreprises du panel déclarent avoir des difficultés à appréhender le coût des garanties dépendance et sont incapables d’estimer la part de budget qu’elles seraient prêtes à allouer à la couverture dépendance.

Parmi celles qui disposent déjà d’une assurance dépendance et l’ont estimée, toutes consacrent entre 5 euros et 15 euros par mois et par salarié. Et près de 70% d’entre elles financent à plus de 50% la cotisation.

Les entreprises déjà dotées d’une couverture dépendance ont déclaré parmi leurs priorités avoir voulu proposer des solutions innovantes en matière de protection sociale à leurs salariés (75%) et utiliser les excédents de régimes existants. Celles non dotées d’une assurance de ce type veulent avant tout maîtriser les coûts associés à la protection sociale (46% ), mais ont également d’autres priorités plus variées : limiter l’absentéisme, travailler sur des leviers en prévision des négociations annuelles obligatoires.

S’agissant du contenu des garanties, la moitié des entreprises qui en proposent plébiscitent celles couvrant le salarié seul, pendant sa seule période d’activité dans l’entreprise. Les entreprises qui ne sont pas encore dotées souhaitent une solution de couverture pour le salarié et ses ascendants, et cela pendant la phase d’activité comme au-delà.

Tags

dépendance, aidants, Mercer

Auteur

  • Virginie Leblanc