logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Près de 40 % des salariés non-qualifiés britanniques sont informés moins d'une semaine à l'avance d'un changement d'horaires

Conditions de travail | publié le : 19.04.2021 | Lys Zohin

La Living Wage Foundation, une organisation britannique qui milite pour de meilleures conditions de travail, a rendu publique une étude selon laquelle 38 % des salariés non-qualifiés, dans l'hôtellerie/restauration, la grande distribution, ou les entrepôts, sont informés moins d'une semaine à l'avance de changements dans leurs horaires. L'étude, menée auprès de 2.000 de ces travailleurs, dont la plupart sont des femmes et des personnes issues de minorités, montre en outre que ces pratiques sont plus communes à Londres, où 48 % d'entre eux sont prévenus moins d'une semaine à l'avance de leur emploi du temps. Une situation encore plus habituelle pour ceux qui ont déjà, selon leur contrat, des horaires flexibles ou travaillent en roulement. Dans ce cas, ils sont 62 % à avoir moins d'une semaine pour s'organiser. Toujours selon l'étude, 7 % de tous les salariés adultes non-qualifiés ont moins de 24 heures pour le faire, alors qu'ils ont souvent des enfants. Si les non-qualifiés sont les plus touchés par ces pratiques décrites comme chaotiques par la Fondation, ce « just-in-time » commence également à s'infiltrer dans d'autres secteurs que ceux qui ont été étudiés – et à toucher des emplois mieux payés et plus qualifiés, relève en outre l'étude.

Auteur

  • Lys Zohin