logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Télétravail : les salariés adhèrent, les managers sont plus réservés (Malakoff Humanis)

Organisation du travail | publié le : 10.02.2021 | Gilmar Sequeira Martins

Selon le baromètre annuel Télétravail de Malakoff Humanis, 31% des salariés étaient en télétravail en décembre 2020, contre 41% en mai dernier et... 30% en novembre 2019.

Ce retour "à la normale" masque une évolution majeure puisque le nombre de jours moyens télétravaillés fait un bond, passant de 1,6 jour par semaine fin 2019 à 3,6 jours fin 2020. Un changement est en cours, estime Olivier Ruthardt, DRH de Malakoff Humanis : « Les salariés en télétravail souhaitent poursuivre ce mode de travail, mais avec une intensité moins importante. Alors que 45% des salariés pratiquent encore le télétravail à 100%, la moyenne idéale qui se dégage du baromètre tourne autour de deux jours par semaine.  »

La satisfaction des salariés reste élevée, avec une note moyenne de 7,2/10 fin 2020. Si 14% des télétravailleurs ne veulent plus de ce mode à distance après la crise sanitaire, une large majorité de dirigeants (67%) souhaite l’installer dans leur entreprise. « Alors qu'il y avait parfois des réticences, la crise a formalisé des expériences qui sont devenues des réalités appréciables et du coup, les dirigeants y sont davantage favorables, précise Olivier Ruthardt. Une grande majorité des dirigeants estime que le travail hybride va s'imposer. » Le télétravail massif a en tout cas révélé l’importance du collectif sur site comme facteur d’engagement (56%), d’efficacité (61%) et de convivialité (59%) pour les salariés. 

Le baromètre soulève cependant un point de vigilance du côté des managers qui se montrent moins favorables au télétravail (50% fin 2020 contre 55% fin 2018). La part de ceux ayant rencontré des difficultés à mettre en place ce mode d’organisation a bondi, passant de 18% fin 2018 à 40% fin 2020. Pour les managers, les trois problèmes les plus ardus portent sur l’évolution des postures managériales (33%), le maintien des liens collectifs pour éviter l’isolement et la préservation de l’esprit d’équipe (31%) et l’évolution en profondeur des modalités d’organisation du travail dans l’entreprise (30%). Pour surmonter ces difficultés, un tiers seulement (32%) a bénéficié d’un accompagnement. Pour autant, les managers estiment que le télétravail apporte une plus grande autonomie (51%), contribue à réduire les absences (35%) et à améliorer la satisfaction des salariés (33%).
 

Auteur

  • Gilmar Sequeira Martins