logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Lisbonne et Nicosie, ces villes où il fait bon télétravailler

Organisation du travail | publié le : 18.11.2021 | Gilmar Sequeira Martins

Lisbonne

Le télétravail gagne du terrain. Certains secteurs semblent déjà acquis à ce nouveau mode d’organisation. Le rapport "GitHub 2021 State of the Octoverse", basé sur un sondage mené auprès de 12 000 développeurs de logiciels, indique une forte progression. Avant la pandémie, 41 % des répondants travaillaient dans un bureau, à temps plein ou à temps partiel. Après la fin de la crise sanitaire, à peine 10 % s’attendent à retourner sur site… Une étude récente commandée par la plateforme Preply a passé au crible 74 villes à travers le monde pour établir un classement des endroits offrant les meilleures conditions pour les télétravailleurs. Au premier rang apparaît une ville australienne, Brisbane, qui offre un climat tempéré ainsi qu’un coût de la vie modéré et un bon système de santé.

Deux villes européennes occupent les deuxième et troisième places du podium, en l’occurrence Lisbonne (Portugal) et Nicosie (Chypre), se distinguant de Brisbane par un coût moins élevé du logement. C’est une ville asiatique qui occupe la quatrième place : il s’agit de Taipei, la capitale de Taïwan. Elle devance trois autres villes européennes : Ljubjana, capitale de la Slovénie, Helsinki, capitale de la Finlande et Vienne, capitale de l’Autriche. Paris ne figure pas dans le classement des dix premières agglomérations propices au télétravail. La capitale française est en effet reléguée au tréfonds du classement, à la… 57e place. Une piètre position qui tient au coût élevé de la vie et plus particulièrement du logement ainsi qu’aux durées de déplacement.

 

Auteur

  • Gilmar Sequeira Martins