logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Les Allemands travaillent 1,2 heure de plus par semaine que les Français

ISRH | Rythmes de travail | publié le : 15.10.2020 | Nathalie Tran

Crédit photo

Si, contractuellement, les salariés français travaillent 38,2 heures par semaine, contre 36,6 heures pour les Allemands, soit une différence de 1,6 heure hebdomadaire qui ferait que les Français travailleraient donc 2 semaines de plus par an que leurs homologues d’outre-Rhin, dans les faits, c’est en Allemagne que l’on travaille le plus. C’est ce que montre une étude réalisée par KiwiRH auprès d’un panel représentatif de 500 salariés français et 500 salariés allemands travaillant dans des PME de moins 1.000 salariés. En effet, à la question « Combien d’heures travaillez-vous réellement ? », les Allemands ont une moyenne de 37,9 heures par semaine contre 36,7 pour les Français.

Dans les deux pays, la grande majorité des personnes interrogées déclare effectuer des heures supplémentaires (90%). Mais les raisons sont différentes : 43% des Français sont motivés par le besoin de gagner plus d’argent, contre 25% des Allemands, tandis que ces derniers font des heures supplémentaires par manque de temps (39% contre 30% des salariés français). Concernant l’enregistrement du temps de travail obligatoire en entreprise, même si 75% des salariés français et 67% de leurs voisins germaniques pensent qu’il est un outil pour mieux les contrôler, 70% des sondés y sont favorables (74% des salariés français, contre 71% des Allemands). Ils pensent que cette mesure favorise la compensation des heures supplémentaires (74% des Français et 85% des Allemands) et que cela augmente la productivité (62% des Français et des Allemands).

Enfin, interrogés sur ce qui serait pour eux une semaine de travail idéale, les Allemands fixent sa durée à 34,6 heures hebdomadaires et les Français à 32,6 heures hebdomadaires. Seuls un quart des salariés de l’Hexagone (25%) aimeraient travailler plus de 35 heures par semaine, contre 39% des Allemands.

Auteur

  • Nathalie Tran