logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

La pandémie offre l'occasion d'améliorer l'expérience employé

Organisation du travail | publié le : 29.10.2020 | Lys ZOHIN

La pandémie offre l'occasion d'améliorer l'expérience employé

La pandémie offre l'occasion d'améliorer l'expérience employé

Crédit photo Chaay_tee - stock.adobe.com

Selon les prévisions du cabinet Forrester pour 2021, la pandémie de coronavirus a au moins un point positif, au sens où elle stimule les programmes d'amélioration de l'expérience employé, de même qu'elle tort le cou aux préjugés qui pouvaient encore exister sur le travail à distance. Avant même la pandémie, Forrester avait identifié les chocs auxquels les organisations devaient se préparer pour les années à venir. L'expérience employé en était un : elle permet d'améliorer l'engagement, nécessaire aujourd'hui pour surmonter la crise. Désormais, la plupart des entreprises utiliseront un modèle d'organisation du travail hybride, avec moins d'effectifs sur site et davantage de professionnels en télétravail. L'an prochain, « 21% des salariés dans la technologie travailleront principalement de chez eux en Amérique du Nord, 12% en Europe, et 9% en Asie Pacifique, contre, respectivement, 7%, 4%, et 3% en 2019 », estime Forrester. Autant dire qu'en 2021, « le travail à distance se stabilisera à un niveau trois fois plus élevé qu'avant la pandémie ». Le phénomène, qu'on appelle « anywhere-work », autrement dit travailler de n'importe où, remodèlera également l'acquisition des talents et leur fidélisation, ainsi que les stratégies mises en place par les employeurs dans le but d'améliorer leur bien-être. Car si certains salariés s'inquiétaient de l'automatisation, craignant qu'elle change leur façon de travailler, voire les prive de leur emploi, en 2021, davantage d'employeurs vont utiliser la technologie non pas pour supplanter les compétences humaines, mais pour les complémenter. Ce sera en particulier vrai dans le commerce de détail, où les robots viendront alléger le travail des salariés d'ici la fin 2021, prédit Forrester. De façon plus générale, à cette date, un salarié sur quatre qui travaille avec l'aide de la technologie sera soutenu dans son travail quotidien par l'automatisation et les robots, de façon à limiter les tâches pénibles ou répétitives. Ce qui permettra aux salariés, en outre, « de bénéficier d'un niveau d'emploi plus élevé », estime le cabinet. Ces évolutions auront un impact sur l'acquisition des talents, d'autant que « les professionnels les plus désirables recherchent des opportunités professionnelles en fonction de leur lieu de résidence », selon Forrester. Autant d'éléments qui pousseront également les responsables des ressources humaines à se battre pour accroître les budgets en matière de déploiement de technologies, afin, notamment, « de renforcer les liens avec les leaders technologiques, dans le but de recueillir des données et de mieux permettre aux équipes à distance de travailler efficacement », estime Forrester.

 

 

Auteur

  • Lys ZOHIN