72% des salariés sont inquiets de l'impact du confinement sur leur travail

Interrogés par Qapa*, la plateforme de recrutement par intérim, 72% salariés (75% des femmes et 69% des hommes) pensent que le confinement va nuire à leur travail par la suite. Alors que la grande majorité des Français travaillent de chez eux depuis le début du confinement (73% des femmes et 61% des hommes), seul 1 sur 2 déclare arriver à télétravailler efficacement. Plébiscité avant la pandémie, le home office n’a plus aujourd’hui la même saveur : plus de 48% des personnes interrogées avouent avoir finalement beaucoup de difficultés pour s'organiser et être efficaces même si 52% parviennent à travailler sans problème. Globalement cette situation de confinement provoque un sentiment de crainte chez 79% des sondés. A peine 23% se sentent capables de rester chez eux trois semaines, 8% pas plus d'un mois et seulement 17% aussi longtemps qu'il le faudra. Pour près d’un tiers (30%) la limite acceptable serait de 14 jours. En effet, 57% des personnes interrogées (37% des hommes et 48% pensent avoir besoin d'un accompagnement psychologique pour faire face à la crise du coronavirus. Mais 89% des entreprises n'en proposent aucun !

 

* Sondage réalisé entre le 17 et 20 mars 2020 auprès de 4,5 millions de candidats et 135 000 recruteurs sur QAPA. Parmi ces personnes interrogées, 52% d'entre eux sont des non-cadres et 48% sont des cadres.