logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Les salariés ont davantage confiance en eux, moins dans leurs perspectives professionnelles (Cetelem)

Conditions de travail | publié le : 31.03.2021 | Lys Zohin

Accompagnés par Harris Interactive, les experts de l'Observatoire Cetelem, ont interrogé, à la mi-février, quelque 1.000 salariés en France sur leur rapport au travail et à ses nouvelles modalités, un an après le premier confinement. Leur étude montre que le travail – et le télétravail – a pris une place plus grande dans la vie des actifs, en tout cas pour 31 % d'entre eux, et notamment chez les jeunes (41 %). Toutefois, ce quotidien au travail est vécu comme plus morose : si près de six actifs sur dix (58 %) disent se sentir épanouis dans leur travail, seuls 17 % s'estiment « très épanouis ». La faute, en particulier, au manque d'interactions habituellement associées à la vie professionnelle et dont les collaborateurs sont privés avec le télétravail. En outre, environ un actif occupé sur trois estime que la crise a eu un effet délétère sur ses perspectives d'avenir professionnel. Elle a non seulement réduit les possibilités de bénéficier d'une promotion ou de recevoir des primes (33 %), mais elle a aussi réduit les opportunités sur le marché de l'emploi (32 %). En outre, elle a augmenté la charge de travail (pour 31 % des personnes interrogées), et ce, davantage au sein des catégories aisées (37 %). Pour 27 % des personnes interrogées, la mise en télétravail brutale et le fait d'arriver à performer dans ces circonstances ont accru leur confiance en elles. Caroline Diard, enseignante-chercheuse en management des RH et droit à l'EDC Paris Business School et ancienne DRH, qui commentait, lors d'une conférence de presse, les résultats de l'Observatoire, considère qu'à la faveur de la crise, l'évolution manageriale, « qui avait besoin d'un coup de pouce », est désormais en marche. Au rôle traditionnel des managers s'en ajoute maintenant un autre, essentiel, lié à la prévention des risques pschychosociaux, en hausse depuis le confinement et la généralisation du télétravail. « Les directions des ressources humaines doivent s'appuyer sur les managers dans ce domaine, de même qu'elles doivent les accompagner dans leur nouvelle formation », a-t-elle précisé.


 

Auteur

  • Lys Zohin