Les salariés américains dorment de moins en moins

Selon une récente étude de l’université de l’Indiana, fondée sur les statistiques officielles de santé, les Américains dorment de moins en moins. Entre 2010 et 2018, la prévalence de sommeil "inadéquat" (autrement dit, sept heures ou moins par nuit) est passée de 30,9 % à 35,6 % chez les 150 000 adultes interrogés, salariés dans des domaines divers. Et la situation est pire dans les professions censées être au service des populations. Pour la moitié des policiers et des travailleurs des services de santé ayant été sondés, la "norme" est plutôt de six, voire de cinq heures. Le stress, notamment, serait l’une des raisons majeures de ces courtes nuits.