logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Le Portugal se dirige vers une requalification des travailleurs des plateformes

Conditions de travail | publié le : 27.10.2021 | Lys Zohin

Assembly of the Republic in Lisbon city, Portugal. Front view of

Le Portugal deviendrait, après l'Espagne, l'un des pays européens cherchant à améliorer le statut des travailleurs de la gig économie.

Crédit photo Daria - stock.adobe.com

Le gouvernement portugais vient d'adopter un texte qui devrait, lorsqu'il sera adopté, obliger les plateformes comme Glovo et Uber à requalifier le statut de ceux qui travaillent pour elles en celui de salarié, plutôt que de les considérer comme indépendants. Le texte doit encore être discuté et voté par les parlementaires. Il devrait cependant être approuvé sans difficulté, le gouvernement socialiste ayant le soutien de nombreux élus au parlement. Le Portugal deviendrait ainsi, après l'Espagne, l'un des pays européens cherchant à améliorer le statut des travailleurs de la gig économie. La Commission européenne a elle-même lancé au début de cette année une consultation auprès des partenaires sociaux en vue d'adopter des mesures protégeant les travailleurs des plateformes et les indépendants en général. Selon la ministre du Travail portugais, Ana Mendes Godinho, le texte stipule qu'un travailleur de plateforme doit être salarié à chaque fois que le lien entre la plateforme, celui qui rend le service et le client est établi. « Lutter contre la précarité est notre priorité », a-t-elle expliqué lors de la conférence de presse d'annonce du texte. « Les plateformes ont l'obligation d'informer les services administratifs sur les conditions de travail, de même que les travailleurs et leurs représentants sur les algorithmes qui gèrent leur travail quotidien », a-t-elle ajouté, reprenant ainsi le dispositif espagnol.

Auteur

  • Lys Zohin