logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

La semaine de quatre jours testée avec succès en Islande

Conditions de travail | publié le : 05.07.2021 | Lys Zohin

Time management project planning business internet technology co

Selon les chercheurs, la productivité et la qualité de services offerts dans le cadre de la semaine de quatre jours ont été, dans l'immense majorité des cas, la même. Dans certains, elles se sont même améliorées.

Crédit photo Murrstock - stock.adobe.com

Le plus grand test jamais réalisé sur la semaine de quatre jours de travail sans réduction de salaire s'est conclu, en Islande, par un franc succès, selon les analyses de deux instituts de recherche, l'Association pour la durabilité et la démocratie, en Islande, ainsi qu'Autonomy, au Royaume-Uni, qui ont suivi l'expérimentation. Elle a été conduite de 2015 à 2019 par le gouvernement et la municipalité de Reykjavik. Selon ces instituts de recherche, l'expérimentation islandaise devrait servir de modèle à travers la planète. Elle a consisté en deux tests, sur près de 3000 personnes, ce qui correspond à plus de 1% du total de la main-d'œuvre sur place, aussi bien dans les bureaux, les écoles, les services sociaux que les hôpitaux. Les travailleurs qui n'avaient pas de rythme de travail fixe ont également été inclus dans l'essai. Il visait à vérifier si la réduction du temps de travail conduisait à des gains de productivité. C'est le cas. Selon les chercheurs, la productivité et la qualité de services offerts ont été, dans l'immense majorité des cas, la même. Dans certains, elles se sont même améliorées. Mieux encore, le bien-être des salariés a augmenté, de même que leur capacité à concilier vie professionnelle et vie personnelle, et le stress comme le sentiment de « ne pas y arriver » ont baissé. D'ailleurs, selon les experts, ces derniers indicateurs sont la raison principale du maintien ou de la hausse de la productivité. « Cette étude, la plus grande jamais réalisée à ce jour, montre que le secteur public est prêt à être pionnier en ce qui concerne la semaine de quatre jours, et que des leçons de cette expérience peuvent être tirées par d'autres gouvernements », a déclaré Will Stronge, le directeur de la recherche d'Autonomy. L'Islande, dont la semaine de travail se divisait généralement en 8 heures de travail par jour, soit 40 heures par semaine, alors que la semaine de quatre jours a ramené le nombre d'heures hebdomadaires à 35, de tenter de rendre ces changements permanents. Déjà, les syndicats islandais ont commencé à négocier une réduction du temps de travail.

Auteur

  • Lys Zohin