logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

La banque britannique Atom adopte la semaine de quatre jours

Conditions de travail | publié le : 26.11.2021 | Lys Zohin

Semaine 4 jours

Une nouvelle entreprise vient de s'ajouter à liste des employeurs qui testent ou adoptent la semaine de quatre jours. Et si certains avaient lancé des expérimentations limitées à une partie seulement des collaborateurs, dans le cas d'Atom Bank, une institution uniquement digitale, fondée en 2014 outre-Manche, ce sont les 430 salariés qui peuvent travailler, s'ils le souhaitent, 34 heures par semaine au lieu de 37,5 heures, sur quatre jours, et sans diminution de salaire, depuis le 1er novembre. Le PDG d'Atom Bank, Mark Mullen, a déclaré aux médias qu'il n'avait pas constaté pour l'instant de baisse de productivité ni de dégradation de la qualité du service rendu aux clients. Avec cette expérimentation, l'ambition affichée par la banque est de vérifier si cette réduction des heures de travail, effectuées sur quatre jours, permet de réduire le stress des salariés et d'améliorer l'équilibre vie personnelle-vie professionnelle, tout en augmentant la productivité et en réduisant l'impact environnemental, notamment des déplacements. Elle s'attend à ce que la majorité des salariés prennent le vendredi ou le lundi comme jour de congé supplémentaire. Et si certains veulent rester sur une semaine de cinq jours, rien ne les en empêche, et ils profiteront quand même de la réduction des heures de travail, a assuré Atom Bank. Des expériences du même ordre ont été lancées à travers le monde, de la Nouvelle Zélande au Japon, de l'Islande à l'Espagne, ces derniers temps. Au Japon, Microsoft a constaté que la semaine de quatre jours avait accru la productivité de 40 %, rendu les réunions plus efficaces et amélioré le bien-être des salariés. L'Islande, qui a mené un vaste programme entre 2015 et 2019, s'est félicitée elle aussi de son succès, tandis que l'Espagne a annoncé un projet pilote il y a quelques mois assorti d'aides financières à 200 entreprises prêtes à expérimenter la semaine de quatre jours.

 

Auteur

  • Lys Zohin