S'abonner
Se connecter
Menu

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Chez Arkéa, des "BienVeilleurs" maintiennent le lien avec les télétravailleurs

ISRH | Conditions de travail | publié le : 23.04.2020 | Nathalie Tran

Crédit photo

Le groupe bancaire Arkéa a mis en place, avec les partenaires sociaux, un service de soutien psychologique gratuit afin d’aider les salariés qui supporteraient mal la période de confinement, notamment les personnes vivant seules pour lesquelles le travail peut constituer le principal lien social. Depuis le 25 mars, un numéro de téléphone leur permet, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et en toute confidentialité, de contacter des psychologues de la société Psya, spécialisée en prévention de la santé mentale et des risques psychosociaux (RPS). « Cette crise bouleverse les méthodes de travail et les habitudes de vie, avec notamment le déploiement à grande échelle du télétravail. Sur un effectif de 10 000 salariés, environ 8 000 collaborateurs travaillent de chez eux. Notre priorité est d’assurer la protection de leur santé, tout en maintenant les activités bancaires essentielles. Nous avons donc voulu proposer une offre spécifique. Mais s’il y a eu très peu d’appels, à peine une dizaine, c’est qu’elle vient en complément d’un dispositif plus vaste, qui a fait ses preuves », explique Marc Gosselin, directeur des ressources humaines du groupe.

Ce dispositif repose sur trois briques : les RH, les managers et une cinquantaine de « BienVeilleurs », des volontaires formés aux risques psychosociaux (RPS), sur le harcèlement et sur les addictions. Leur rôle : « palper le climat », en passant chaque jour un coup de fil à l’un de leurs collègues afin de s’assurer que tout le monde va bien et qu’il n’y a « pas de personnes en perdition ». Le (la) BienVeilleur(se) est en quelque sorte une oreille, qui agit en toute confidentialité et qui oriente les collaborateurs atteints de mal-être. Mais c’est sur ses managers que l’entreprise compte avant tout : « En cette période de confinement, ils doivent redoubler d’efforts pour maintenir un contact de qualité avec leurs équipes sur le mode “Bonjour, comment ça va ?” », insiste le DRH. Les collaborateurs bénéficient par ailleurs d’un service gratuit de téléconsultation médicale, accessible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, par téléphone ou par visio, et d’un réseau d’assistantes sociales pour les accompagner éventuellement sur les thématiques liées au travail, à la santé, à la famille et au budget. 

Auteur

  • Nathalie Tran