S'abonner
Se connecter
Menu

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Le journal des ressources humaines

Keolis s’offre un bac pro maintenance

Le journal des ressources humaines | Formation | publié le : 01.01.2009 | S. D.

Crédit photo

Considéré comme une voie de garage, le transport public ne fait pas vibrer les jeunes mécanos. Confronté aux difficultés récurrentes de recrutement, aux départs à la retraite et à l’inexistence de formations sur mesure, Keolis a concocté en 2006 un bac pro en alternance sur deux ans, en partenariat avec l’AFT-Iftim, l’organisme de formation du transport logistique. S’appuyant sur le référentiel de « maintenance de véhicules industriels », les deux partenaires ont modelé une mention « bus et cars ». « Les formations existantes sont orientées poids lourds, détaille Philippe Fénart, directeur des achats du parc maintenance chez Keolis. Or la maintenance des bus exige aujourd’hui des connaissances spécifiques en automatisme, en électronique, en réglementation environnementale. » L’opérateur privé du transport public, qui emploie 1 450 mécaniciens dans ses 120 ateliers, s’engage à recruter ses apprentis en CDI au terme de leur cursus.

Sur les 10 élèves de la première promotion, 8 ont été embauchés comme agents polyvalents de maintenance. « Nous avons créé un vrai parcours de progression au sein du groupe, du technicien au directeur technique en passant par le chef d’équipe, responsable de pôle », note Philippe Fénart. Les jeunes peuvent aussi changer de filière au sein du groupe, se faire la main sur les bus, se transporter vers les poids lourds ou les tramways. Malgré tout, le succès n’est pas au rendez-vous. Keolis, qui consacre 20 millions d’euros à la formation continue, n’atteint pas pour l’instant l’objectif qu’il s’est assigné : former deux promotions par an.

Auteur

  • S. D.