S'abonner
Se connecter
Menu

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Le journal des ressources humaines

Carrefour plébiscite l’e-learning

Le journal des ressources humaines | e-ressources humaines | publié le : 01.12.2008 | F. G.

Crédit photo

Dans la branche hypers de Carrefour, presque un quart des salariés – sur les 76 000 personnes en poste – ont utilisé l’e-learning cette année. Directeur de la formation chez Carrefour, Jérôme Gantin se félicite de cette rapide progression : « En 2004, nous avions 600 inscrits ; en 2008, ce sera près de 20 000. Nous espérons atteindre 36 000 en 2009. » Alors qu’il y a encore quatre ans l’enseigne ignorait presque tout de cet outil de formation, aujourd’hui elle a équipé l’ensemble de ses magasins. Ainsi, les 226 hypers de l’Hexagone disposent d’une salle informatique dotée de deux ou trois ordinateurs. Compétitif parce qu’il supprime les frais de location de salles et entraîne une économie significative en matière de coût de transport, l’e-learning permet, en outre, au collaborateur de se former directement sur son lieu de travail. Il n’est pas totalement seul devant son écran, un formateur l’encadre à différents moments du cursus, et, surtout, chaque module se termine par une évaluation.

En moyenne, les e-formations n’excèdent pas sept heures, réparties sur six semaines. « Chacun va à son rythme. C’est un outil ludique et interactif », assure Jean-Luc Masset, le DRH de Carrefour Hypermarchés. Sur la cinquantaine de modules proposés, les packages relatifs aux métiers ou aux produits sont les plus dispensés. La plupart du temps, la thématique est fixée lors des entretiens avec le N + 1. De fait, les équipiers de vente sont majoritairement formés à la prise de commandes et à la gestion des stocks, quand les cadres, eux, se voient offrir une session sur les outils de calcul du temps de travail. Enfin, les hôtesses de caisse sont plus souvent orientées vers l’accueil des clients plutôt que vers la bureautique.

« Toutes ces heures de formation sont imputables et éligibles au DIF », précise Jérôme Gantin. En 2008, l’e-learning représentait 85 000 heures de formation, sur un total de 820 000 heures dispensées. En 2009, l’enseigne entend porter sa part à 25 ou 30 % du total des heures de formation.

Auteur

  • F. G.