S'abonner
Se connecter
Menu

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Idées

LA REVUE DES REVUES

Idées | Livres | publié le : 01.12.2008 |

Crédit photo
Futuribles, novembre 2008

Un article à ne pas manquer dans la revue d’Hugues de Jouvenel : l’histoire de l’essor et du déclin de General Motors. Michel Drancourt analyse la profonde crise qui menace de conduire à la faillite l’ancien numéro un mondial de l’automobile. Cette chute écorne une certaine image des États-Unis et marque le déclin d’un modèle de société « tirant parti d’une énergie bon marché, de ressources qui paraissaient sans limites, dans un monde à dominante occidentale ». Conclusion : « General Motors, après avoir été le symbole de la puissance de l’industrie américaine au xxe siècle, est devenu celui de sa vulnérabilité. »

Esprit, novembre 2008

Ce numéro est le premier d’une série consacrée aux « sources de la crise financière ». Dans cet ensemble, Jacques Donzelot pointe le retour d’une approche du social en vogue à la fin du xixe siècle, tendant à « revaloriser les causes subjectives » des grands problèmes de société comme le chômage, le mal-logement ou la délinquance. Un facteur subjectif que l’on pourrait appeler le refus de mobilité. L’autre grande tendance à l’œuvre, selon Donzelot, est le retour au local. Plutôt que de parler d’abandon de l’objectif de citoyenneté sociale, l’auteur préfère parler de la naissance d’une citoyenneté urbaine et se refuse à y voir une régression : « Le social ne perd pas en importance mais voit évoluer ses objectifs, son mode d’administration et les valeurs qui lui sont associées. »

Le Débat, novembre-décembre 2008

Le thème principal de cette livraison est la religion et sa place dans nos sociétés modernes. Des sociétés que le sociologue Jurgen Habermas qualifie de « postséculières », concept particulièrement adapté, selon lui, à « la situation empirique des sociétés d’Europe occidentale ». Il plaide pour une attitude libérale de nos sociétés laïques à l’égard de la religion, qui appartient à part entière à leur base culturelle. « Les traditions religieuses ont la faculté de formuler d’une manière convaincante des intuitions morales concernant en particulier certains domaines sensibles de la vie sociale », rappelle le philosophe.

Droit social, novembre 2008

Trois piliers du droit du travail fournissent l’armature du grand dossier mensuel : la liberté dans l’entreprise ; l’égalité dans les relations de travail ; la diversité. Lise Casaux-Labrunée fait le constat de la « prépondérance des libertés économiques sur les droits sociaux », Frédéric Burnier dresse le bilan de l’action de La Halde, Gérard Vachet se demande comment revivifier le principe « à travail égal, salaire égal », et Pierre-Yves Verkindt apporte un éclairage sur l’égalité de rémunération entre hommes et femmes. À noter l’article inspiré par les réformes de l’assurance maladie, où les trois chercheurs signataires du texte s’inquiètent de l’entrée massive de différents outils de maîtrise de santé dans l’assurance maladie, qui suscite, selon eux, « une mise à distance progressive de ses principes fondateurs ».