France Télécom gère ses œuvres sociales sur le Web

Agora n'a jamais aussi bien porté son nom ! Avec 8 500 visites quotidiennes, le portail électronique des œuvres sociales de France Télécom attire actuellement la foule des grands jours. Pour les 130 000 salariés de l'opérateur, c'est en effet l'heure des inscriptions aux colos d'été. Des inscriptions qui, depuis trois ans, se font exclusivement en ligne, via l'intranet ou le Web. Au pilon, donc, les énormes catalogues papier (coût annuel : 180 000 euros) qui, jusqu'en 2001, recensaient les milliers de séjours proposés aux 4-18 ans. D'où des économies substantielles, doublées d'une plus grande réactivité pour adapter en permanence offres et demandes de séjours.

Développé en interne en 2002, le portail Agora n'a cessé de s'enrichir depuis. Une billetterie électronique a notamment fait son apparition sur le site voilà dix-huit mois. Elle permet aux salariés de bénéficier de réductions sur des parcs d'attractions, des spectacles, des concerts, des matchs de football ou de rugby. L'an dernier, pas moins de 170 000 places s'y sont écoulées. Des prestataires extérieurs (fleuristes, cavistes, agences de voyages…) y proposent également leurs services à des prix réduits.

Jusqu'alors piloté par la direction des affaires sociales, le portail devrait, d'ici à deux ans, passer dans les mains du CCE et des 38 CE. En janvier dernier, France Télécom s'est en effet dotée d'institutions représentatives du personnel qui, à terme, auront la lourde tâche de gérer les 2 % de masse salariale – soit des dizaines de millions d'euros – dédiés aux œuvres sociales. L'entreprise envisage, aussi, de commercialiser son logiciel Agora, entièrement paramétrable.