logo Info-Social RH
Se connecter
Newsletter

Politique sociale

Petits arrangements et grosses combines avec la taxe d'apprentissage

Politique sociale | ANALYSE | publié le : 01.12.2004 | Anne-Cécile Geoffroy

Image

Petits arrangements et grosses combines avec la taxe d'apprentissage

Crédit photo Anne-Cécile Geoffroy

De décembre à février, la chasse à la taxe d'apprentissage est ouverte pour les établissements d'enseignement. Des fonds dont le système de collecte et de répartition est à la fois opaque et inégalitaire. Mais, avec une cagnotte de 1,5 milliard d'euros, les intérêts en jeu sont tels que le dispositif résiste aux tentatives de réforme.

« Il y en a marre de mendier la taxe d'apprentissage chaque année pour boucler notre budget. Il faut que les établissements arrêtent de se prostituer pour gagner en légitimité », s'agace Jocelyne Fournier, directrice d'Icep Formation. Installé dans un ancien pensionnat du XVIIe s

Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Liaisons Sociales Magazine

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Auteur

  • Anne-Cécile Geoffroy