Manager, un Graal difficile à atteindre

Malgré les lois sur la parité, l’égalité au travail est loin d’être une réalité. Selon le Céreq, les hommes ont 1,75 fois plus de chances d’occuper un emploi de cadre hiérarchique. En 2010, si les femmes représentent 55 % des diplômés de l’enseignement supérieur, en 2017, elles ne sont plus que 40 % chez les managers. Non seulement les femmes accèdent moins à ces postes à responsabilité, mais elles y parviennent plus tardivement : 17,9 mois (contre 15,3 mois pour les hommes). L’écart ne s’arrête pas là. Quand 55 % des managers masculins ont dans leur mission principale l’encadrement d’une équipe, la proportion chute à 48 % chez leurs homologues féminins. Ces dernières se voient aussi confier des équipes plus petites : 30 % des managers ont des équipes de plus de dix personnes, contre 24 % des manageuses. Ces différences se répercutent sur la fiche de paie. Alors que les salaires d’embauche sont quasi équivalents, les femmes cadres hiérarchiques gagnent 9 % de moins, en raison des rémunérations variables moins avantageuses.

Les manageuses gagnent 9 % de moins que les hommes.

Source : Céreq, « Femmes managers en début de carrière : une légitimité à conquérir ».