Les salariés ne réservent pas de formations

Lancée le 21 novembre dernier, l’application permettant de connaître ses droits au compte personnel de formation (désormais comptabilisés en euros et non plus en heures) n’a pas favorisé la connaissance des salariés sur leurs possibilités de se former. En début d’année 2020, un peu plus de la moitié des 1 000 actifs interrogés par BVA pour l’Institut Visiplus déclaraient connaître l’appli, mais seuls 2 % d’entre eux avaient réservé une formation par son intermédiaire. Parmi eux, on trouve majoritairement des demandeurs d’emploi (à 67 %). Le sondage, mené annuellement, confirme les tendances des années précédentes sur l’accès à la formation, que ne semble pas inverser pour le moment la nouvelle loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, promulguée en septembre 2018. 62 % des personnes interrogées n’ont pas engagé de projet de formation en 2020, dont un fort pourcentage de plus de cinquante ans ( 77 %) et de salariés de TPE (76 %). Le conseil en évolution professionnelle fera-t-il changer le regard et évoluer l’accès à la formation des salariés et des demandeurs d’emploi ? Réponse au cours de cette année 2020.

50 %

des actifs connaissent l’application CPF.

Source : BVA-Institut Visiplus.