Axionable rend l’IA plus responsable

Après trois ans d’existence et une forte croissance autofinancée, Axionable s’est lancé un nouveau défi : devenir le premier spécialiste de l’intelligence artificielle (IA) à finalité durable. « Avec l’IA, nous sommes rentrés dans la quatrième révolution industrielle. Les entreprises cherchent à mettre les nouvelles technologies au service de leur compétitivité et de leur performance. Mais elles doivent aujourd’hui se transformer pour avoir un impact positif. Nous avons donc souhaité leur fournir des solutions pour mieux concilier leurs résultats économiques et leur impact, social et environnemental », explique Gwendal Bihan, cofondateur. Ce pivot stratégique est le fruit d’un triple constat : la nécessité de se spécialiser pour se démarquer, la vague sociétale responsable que ne peuvent plus ignorer les entreprises, la demande de sens et d’impact au sein des équipes. « Actuellement, la principale difficulté dans le secteur de l’IA est d’attirer et de retenir les talents. Pour garantir aux collaborateurs qu’ils pourront trouver du sens dans leur travail, nous nous sommes dotés d’une raison d’être qui est “utiliser l’IA au service du développement durable”. C’est un levier pour nous différencier lors d’un recrutement », estime Gwendal Bihan. Depuis la stratégie en passant par le développement de solutions jusqu’à leur mise en œuvre, les cinquante collaborateurs à Paris et à Montréal mènent un accompagnement combinant expertise métier en RSE et expertise en IA afin d’aider les clients à répondre à leurs enjeux (réduire la consommation énergétique, prévenir les risques psychosociaux…). « Pendant six mois, nous avons revu l’entreprise. Nous ne pouvons plus réaliser 80 % de nos activités passées, comme la publicité ciblée. Être en cohérence avec notre raison d’être implique d’exclure certains projets et de refuser de travailler avec des secteurs controversés comme l’armement, le tabac ou les énergies fossiles », raconte Gwendal Bihan, déterminé à réduire de 50 % l’empreinte carbone du cabinet. Pour atteindre un CA à 100 % issu de projets IA durables dès 2021, Axionable s’est entouré d’un directeur scientifique doté d’une double compétence en IA et en science de l’environnement et a formé ses équipes au développement durable et à la RSE. D’ici deux ans, une centaine de collaborateurs supplémentaires viendront les épauler. Engagée dans la démarche de labellisation B-Corp, Axionable veillera à doubler la proportion de femmes.