S'abonner
Se connecter
Menu

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Le journal des RH

Les Français opposés à une nouvelle journée de solidarité

Le journal des RH | Formation | publié le : 07.06.2018 | I. L.

Crédit photo

Les Français sont majoritairement contre la création d’une nouvelle journée de solidarité. Seulement 32 % des personnes interrogées se disent favorables à ce qu’un jour férié devienne une nouvelle journée travaillée mais non payée pour les salariés. Cette hypothèse avait été évoquée par Agnès Buzyn, ministre de la Santé et des solidarités, comme piste pour financer la prise en charge de la dépendance. Pour les personnes interrogées, la solution pourrait reposer sur une « assurance dépendance ». Une majorité d’entre elle se dit favorable à ce que l’État rende l’assurance dépendance obligatoire, comme c’est le cas pour l’assurance automobile et l’assurance habitation. En 2017, la journée de solidarité avait rapporté 2,37 milliards. Aujourd’hui la perte d’autonomie touche plus de 1 200 000 personnes âgées en France. L’effort public consacré à la dépendance est estimé à plus de 24 milliards d’euros (DREES, mars 2016).

65 %

des Français sont opposés à la création d’une deuxième journée de solidarité pour financer les besoins en matière de dépendance.

sondage OpinionWay et ComdataGroup pour les Echos et Radio Classique

Auteur

  • I. L.