S'abonner
Se connecter
Menu

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Le journal des RH

BNP Paribas parie sur le management intergénérationnel

Le journal des RH | Management | publié le : 07.06.2018 | Adeline Farge

Crédit photo

Difficile de faire s’entendre les seniors et les jeunes issus de la génération Y voire Z. Pourtant, le management intergénérationnel est un levier d’innovation. C’est la conviction de BNP Paribas qui cherche à favoriser le partage de connaissances et d’expériences entre collaborateurs de tous âges et de tous horizons. « Aujourd’hui, chez BNP Paribas, quatre générations de collaborateurs se côtoient au quotidien et doivent apprendre à travailler ensemble. Quel que soit leur âge, chacun peut apporter des compétences à l’entreprise. Accompagnée, cette cohabitation intergénérationnelle favorise la cohésion, la solidarité et la productivité », assure Caroline Courtin, responsable diversité et inclusion du groupe.

Le premier réflexe de la banque a été de former ses managers afin de briser les stéréotypes liés à l’âge, de les inciter à développer les pratiques collaboratives au sein de leurs équipes et de diversifier les recrutements. Ces derniers ont ensuite été poussés à adopter des méthodes de mentoring et de reverse mentoring. Ainsi, dans la direction des risques, des binômes, qui se rencontrent régulièrement de manière informelle, ont été créés entre des jeunes diplômés à fort potentiel et des seniors expérimentés, souvent des encadrants. « Les digital natives peuvent sensibiliser les seniors à l’usage des nouvelles technologies qui sont de plus en plus présentes dans nos métiers. Ils nous aident à monter en compétences sur des sujets que l’on ne maîtrise pas comme la communication digitale ou le recrutement sur les réseaux sociaux », explique Julien Cuminet, secrétaire général de la de la direction risques. En contrepartie, les seniors aiguillent les jeunes pousses dans leur évolution de carrière, en les aidant à se construire un réseau en interne et à s’approprier la culture maison, et leur donnent des conseils pour résoudre des situations délicates. « Le reverse mentoring est une occasion de repérer les futurs cadres dirigeants et de casser les barrières hiérarchiques », ajoute Julien Cuminet.

Pour entraîner toutes les directions du groupe dans cette dynamique et renforcer encore davantage les liens entre les générations, le réseau intergénérationnel We Générations a vu le jour à la rentrée 2017. Mentoring et reverse mentoring, networking, conférences et afterworks rythmeront ce réseau qui a déjà séduit 400 collaborateurs.

Auteur

  • Adeline Farge