S'abonner
Se connecter
Menu

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Actu

Pourquoi les employeurs embauchent-ils en CDD ?

Actu | Repères | publié le : 05.12.2017 |

Image

Pourquoi les employeurs embauchent-ils en CDD ?

Crédit photo
Le succès des contrats courts

Le CDI incarne toujours la norme du contrat de travail, il représente 75 % des emplois depuis 1982, selon l’Insee. Le CDD, lui, est passé de 5,1 à 9,2 % dans la même période. Mais les périodes d’emploi de moins de trois mois en CDD et intérim représentent près de neuf embauches sur dix de nos jours, contre seulement une sur deux en 1982. Un véritable succès, que la Fabrique de l’Industrie, dans sa dernière étude « La fin du salariat » ? », attribue à l’éclatement du système fordiste, qui prédominait au XXe siècle : subordination du salarié en échange d’une relative sécurité de l’emploi. Mais aujourd’hui, le besoin de flexibilité des entreprises et le besoin de sécurité des travailleurs qui enchaînent les contrats courts, n’ont pas débouché sur un véritable compromis.

Le CDD comble un besoin limite dans le temps

L’usage du CDD s’est modifié au fil du temps, il mène moins naturellement vers une intégration dans l’entreprise : le taux de conversion de CDD en CDI est passé de 62 % en 1982 à 25 % en 2011, selon l’Insee. Il comble davantage un besoin temporaire des entreprises : 69 % des employeurs déclarent recourir au CDD plutôt qu’au CDI en raison d’un besoin « limité dans le temps », selon la Dares. Même s’ils déclarent aussi à 65 % vouloir évaluer les compétences de la personne. Les craintes sur la pérennité de l’activité sont surtout présentes chez les entreprises de moins de 10 salariés (55 %), elles concernent moins les grandes entreprises (19 %).

De multiples formes de CDD

La conclusion d’un contrat à durée déterminée (CDD) n’est possible que pour l’exécution d’une tâche précise et temporaire et seulement dans les cas énumérés par la loi. Il peut prendre plusieurs formes, voici trois d’entre elles :

> CDD A « USAGE DEFINI » : il est réservé au recrutement d’ingénieurs ou cadres pour la réalisation d’une mission ponctuelle dont la durée prévisible est comprise entre 18 et 36 mois. Sa mise en œuvre est subordonnée à la conclusion d’un accord collectif.

> CDD « SENIOR » : Il permet aux personnes de plus de 57 ans d’acquérir les trimestres qui leur manquent pour partir à la retraite à taux plein. Elles doivent être inscrites comme demandeur d’emploi depuis plus de 3 mois ou bénéficier d’une convention de reclassement personnalisée. Renouvellement compris, il ne peut excéder 36 mois.

> LE CDD « JOUEUR PROFESSIONNEL » : l’apparition des professionnels du jeu vidéo, rémunérés pour des compétitions, a fait apparaître cette nouvelle forme de contrat. Ils sont embauchés par des structures bénéficiant d’un agrément ministériel.

38

C’est le nombre de contrats de travail différents : CDI intermittent, CDD d’usage, portage salarial, prêt de personnel, etc. dénombrés par l’organisme Prism’Emploi, dans son « Manifeste pour l’emploi » de 2016.