logo Info-Social RH
Se connecter
Newsletter

Politique sociale

L'Italie soumet ses mastodontes publics à la dure loi du privé

Politique sociale | REPORTAGE | publié le : 01.10.2000 | Marie-Noëlle Terrisse

L'État italien n'y va pas par quatre chemins pour moderniser ses entreprises. À la tête des chemins de fer, de la Poste ou de l'EDF transalpins, il a nommé des managers issus du privé. Lesquels appliquent des méthodes de choc : réduction des coûts, renégociation des statuts et des avantages, individualisation des salaires… Une révolution qui fait peu de cas des résistances syndicales.

Imaginez Carlos Ghosn, le patron bulldozer de Nissan, propulsé à la tête d'EDF, ou Pierre Blayau, le restructurateur sans état d'âme de Moulinex, chargé de gérer le paquebot SNCF, en lieu et place de hauts fonctionnaires proches du pouvoir. C'est le genre de tour de passe-passe a

Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Liaisons Sociales Magazine

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Auteur

  • Marie-Noëlle Terrisse