Un patron porte-parole des services
Image

Place au lobbying. Élu début mars à la présidence du Groupement des professions de services, créé par Georges Drouinen 2003 pour contrer l’influence de l’industrie, et notamment de l’UIMM, au sein du Medef, Gilles Pélisson, 54 ans, n’a pas l’intention de poursuivre la polémique. Fort de l’installation de la commission permanente de concertation pour les services par Hervé Novelli, il reprend l’objectif de son prédécesseur afin de « faire prendre conscience du poids des services dans la création d’emplois en France et de l’importance du coût du travail pour ce secteur qui représente 50 % de la valeur ajoutée nationale ». Pour autant, l’ex-P-DG d’Accor débarqué en novembre 2010 ne prévoit pas d’exercer son mandat de trois ans à temps plein. Déjà chargé d’une mission sur le tourisme d’affaires par Christine Lagarde, Gilles Pélisson s’est entouré de deux vice-présidents, Françoise Gri, présidente de Manpower France et de la zone Europe du Sud, et Christian Nibourel, président d’Accenture France et Benelux. Reste à épaissir son programme, qui se résume pour le moment à la création d’un observatoire économique.

GILLES PÉLISSON

Président du Groupement des professions de services.